Le salon Label Guinée a ouvert ses portes à Conakry, ce lundi 25 octobre 2021. Ce salon qui est à sa première édition se tient jusqu’au 30 octobre. Durant cet évènement des panels, des ateliers, expositions, concours, des formations, des attributions de prix, des concerts musicaux mais aussi des défilés de mode sont prévus.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu au Chapiteau du palais du peuple, en présence de nombreuses personnalités gouvernementales et institutionnelles étaient présent à cette cérémonie.

« Le point essentiel pour moi aujourd’hui, c’est de mettre l’accent sur ce que j’attends de nous et surtout ce que les agriculteurs locaux peuvent apporter à notre pays. Ils ne peuvent l’apporter que s’ils ont un accompagnement et on est là pour leur faciliter ce qu’ils sont en train de faire », a déclaré Mohamed Bangs Bangoura, commissaire général de Label Guinée.

Selon lui, souvent les producteurs, « on l’a constaté lors des échanges que nous avons eus avec eux, ils n’ont pas de moyens. J’ai envie de dire la plupart du temps, mais ce qui leur manque le plus, c’est les interlocuteurs. Les gens pour les écouter, pour comprendre les problèmes auxquels ils font face et essayer chacun à son niveau de responsabilité de leur apporter une première réponse. Le salon Label Guinée, c’est une première réponse à une problématique centrale. C’est comment faire de telle sorte qu’au quotidien dans ce que nous vivons, dans ce que nous portons, dans ce que nous faisons, dans ce que nous achetons, que le made in Guinea soit de plus en plus présent ».

Un des partenaires de cet évènement, le PNUD par la voix de son représentant résidant en Guinée, considère cette initiative de Label Guinée  comme « une condition pour une meilleure insertion de la Guinée dans l’environnement régional, dans la zone de libre-échange qui se constitue en intégration régionale et continentale, mais c’est aussi le moyen de pourvoir une croissance inclusive, une croissance partagée, une croissance qui donne place à l’équilibre des grands secteurs, le secteur minier très prépondérant, le potentiel agricole de la Guinée est phénoménal ».

Le premier ministre s’est fait représenter à cette cérémonie par Victor Bangoura, son conseiller au Contenu local. « Cette valorisation doit commencer par le consommons guinéen. D’ores et déjà vous savez pouvoir compter sur la détermination du premier ministre pour soutenir l’industrie locale et lui donner les moyens de réussir les défis auxquels elle fait face et qui sont nombreux. Il s’agit entre autres de l’autosuffisance alimentaire et de l’exportation du made in Guinea. La structuration de nos efforts est indispensable pour pouvoir revendre à l’étranger et faire face à la guerre commerciale dont le feu générateur est la mondialisation », a-t-il déclaré.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199