Kayoko Doré, économiste

Selon le rapport d’une enquête publiée récemment par l’Institut National de la Statistiques (INS), le taux de pauvreté a chuté ans les ménages de 55,2% à 43,7% en 2012 et 2019. Cette réduction de la pauvreté, s’explique notamment, selon l’INS, par les performances économiques obtenues dans le pays par les autorités.

Interrogé par nos confrères de la radio nationale, l’économiste, Dr. Kayoko Doré a soutenu que ces résultats de l’INS sont à prendre très au sérieux. Car, dit-il, « c’est un travail qui a été fait en commun avec d’autres pays, sous l’autorité bien sûr du ministère du Plan et du développement économique, avec la participation financière et technique de la Banque mondiale ».

Dr. Doré a également précisé qu’à l’issue de ces recherches fondées sur la collecte, le traitement et l’analyse des données, l’INS a ressorti l’attente du point d’achèvement de l’initiative PPTE [Pays pauvres très endettés]. « Cette initiative a permis à la Guinée de bénéficier d’une réduction assez importante de sa dette.
Et Les fonds ont été investis dans les secteurs prioritaires (enseignement, santé, assainissement) », a-t-il expliqué.

Avant d’ajouter : « lorsqu’on parle le pauvreté, les gens ne voient souvent que le revenu. Or, il faut comprendre la pauvreté comme un phénomène multi dimensionnel dont le revenu est une dimension et les indicateurs sociaux étant par ailleurs d’autres dimensions. À savoir l’éducation de la population, sa santé et puis son cadre de vie. »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.