Apparemment très remonté, ce samedi, par rapport aux discours anti 3ème mandat chanté de long en large par certains militants de l’UFDG, lors de l’assemblée générale du parti, au quartier de la Minière, Sorya Bangoura, s’est exprimé sue ce sujet qui n’arrête plus de faire des si et des non dans l’opinion publique.

Au prime abord, il souligne que : « C’est de la démagogie, aujourd’hui c’est un non-lieu de parler de quelque chose qui n’existe pas. Le troisième mandat n’existe pas en Guinée. Qui a donné de l’importance à Ben Laden ? C’est les médias, c’est vous, c’est moi ! Parce qu’on en parlait ; il n’est rien. Quand vous entendez un imam dire “safat”, c’est parce qu’il y a des gens derrière. Alpha n’est rien, ce n’est qu’un grain de sable, c’est tous les Guinéens qui doivent décider de notre avenir. Mais pourquoi parler de troisième mandat ? Est-ce qu’il existe un troisième mandat ? »

Ensuite, il enchaine : « On a accordé un plus par tricherie à l’équipe d’Alpha Condé, parce que l’incompétence… On n’apprend pas à 70 ans, un métier (…) Il y a des parties qui se démembrent, qui se désintègrent et cette personne, lui confier la vie d’une nation, c’est la destruction totale. C’est pourquoi, je ne veux pas parler de ça ».

Par ailleurs, il dénonce qu’ « aujourd’hui, ça ne saurait se nettoyer, ce que nous avons fait, un stade cadeau. Est-ce qu’Alpha a pu faire quelque chose ? Arrêtez un peu. Visitez la ville de Conakry, c’est une porcherie. Pourquoi alors que le fœtus à droit en Guinée d’avoir au moins 100 dollars, si ce pays est bien géré. Mais la médiocrité, aucun médecin n’est arrivé à la soigner, ils sont tout simplement médiocres. Ne me parlez pas de troisième mandat, c’est écœurant avec tous ce que vivons. J’intime même les journalistes, n’en parlez pas, n’invitez pas les gens pour ce débat, nous devrions respecter notre constitution, nous devrions nous respecter, savoir qui nous sommes. Qui nous sommes, des Guinéens. Alors qu’un étranger ne vienne pas ici pour nous foutre de la merde et qu’on l’accepte. Il n’y a pas de troisième mandat ».

Enfin, il invite tout un chacun à se mobiliser pour le jeudi prochain pour, dit-il, « défendre notre survie ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici