Au cours d’une réunion tenue entre les membres de la Convergence de l’Opposition Démocratique (COD), au siège du parti PEDN à Ratoma (Bonfi), ce mardi 14 mai, il a été question d’échanger entre autres sur l’organisation des prochaines élections législatives, la retraite de la CENI à Kindia, mais aussi la révision du fichier électoral. C’est du moins ce qu’a souligné Dr. Ousmane Kaba, président du parti PADES, au nom de ses pairs.

En effet, l’ancien ministre de l’Économie a souligné qu’« il y a beaucoup de problèmes en suspens, parmi lesquels le financement de la CENI qui n’est pas automatique, qui constitue aujourd’hui une contrainte majeure. Bien que ce soit prévu dans le budget, la CENI n’arrive pas à avoir des décaissements à temps ; donc ça risque de compromettre le calendrier qui a été suggéré ».

Plus loin, Ousmane Kaba a estimé que « la révision du fichier électoral concerne non seulement ceux qui ont été identifiés comme fictifs, mais ça concerne également la masse des jeunes gens qui arrivent à maturité en 2020. C’est des millions de jeunes qui constituent des électeurs très importants et sur lesquels nous devons compter. Donc, il faut les inclure également dans le fichier électoral ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici