Un médecin en service à l’hôpital Donka mort d’une fièvre a été enterré le 14 mars dernier à Labé. Presqu’en catimini. Après son enterrement son jeune frère avec qui il passait la nuit a été testé positif au virus d’ébola. Ces collègues médecins ayant accompagné le cops à Labé souffriraient de fièvre aussi.

Selon le docteur Abdoulaye Ibrahima Diallo, chef section prévention et lutte contre la maladie à la DPS de Labé, ‘‘le diagnostic n’était pas connu, on pensait à un cas de paludisme’’

Selon le DPS de Labé, le défunt médecin partait souvent en Forêt et travaillait au niveau des maladies infectieuses à Donka.

Le sous-préfet de Garambbè est catégorique : ‘‘La maladie n’est pas à Garambé, les malades sont à Conakry’’

 

Alpha Ousmane Bah, correspondant à Labé