Les Rencontres Inter Villageoises (RIV) font partie des stratégies de diffusion organisée de Tostan. Elles favorisent le partage de connaissances sur les droits humains entre les membres des réseaux sociaux. Cela permet d’atteindre une masse critique de personnes capables de promouvoir le changement de normes sociales.

C’est dans ce cadre que la Coordination Nationale de Tostan Guinée a organisé trois RIV comme suit :

  • RIV de Worokoro (Albadariah/Kissidougou) : Du 14 au 17 décembre 2015 avec 38 participants dont 10 femmes. Parmi les participants, il y avait le Directeur de Micro Réalisation (DMR),le Chargé de l’Organisation Communautaire (COC), le Chargé de l’enfance de Kissidougou, le répondant de l’ONG GUIDRE, 2 radios (radio rurale Kissidougou et Niandan FM), le sous-préfet et son adjoint, le Secrétaire Général de la commune rurale et le Maire d’Albadaria, les représentants des CLEF et des CVPE, le Président de district ainsi que l’Imam et les sages de Worokoro. La RIV de Worokoro a été présidée par le DMR ;
  • RIV de Bassy (Kankama/Bissikrima) : Du 21 au 22 décembre 2015 avec 35 participants dont 13 femmes. Parmi les participants, il y avait le Chargé de l’Organisation Communautaire (COC), le Chargé de l’enfance de Dabola, le Directeur Préfectoral d’Alphabétisation (DPA), le répondant de l’ONG GUIDRE antenne Dabola, 2 radios (radio rurale de Bissikrima et de Dabola), le sous-préfet et son adjoint, le Secrétaire Général de la commune rurale de Kankama, le Maires de Kankama et de Bissikrima, les représentants des CLEF et des CVPE, le Président de district, l’Imam et les sages de Bassy. La RIV de Bassy a été présidée par le COC ;
  • RIV de Sandénia (Faranah) : Du 26 au 27 décembre 2015. Elle a été présidée par le Secrétaire Général chargé des Collectivités Décentralisées de Faranah. La RIV a regroupé plus de 200 participants parmi lesquels il y avait le Directeur Régional de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, le Directeur de Micro Réalisation (DMR), le chef de Service de Réglementation et d’Appui aux Coopératives et ONG (SERACO), le chargé de l’enfance de Faranah, le Maire ainsi que le Sous-préfet, l’imam, la Présidente des associations féminines et le Président des associations de jeunesse de Sandénia, 22 facilitateurs, 3 journalistes (Télévision nationale : 1, radio Bambou FM : 1, radio rurale de Faranah : 1), 44 représentants de 72 représentants de 36 CLEF et de 39 représentants de 39 CVPE.

Les trois RIV ont totalisé 273 dont 66 femmes.

La RIV de Sandénia, tout comme celle d’Albadaria et de Kankama, s’inscrit  dans le cadre du projet Changement Générationnel en 3 Ans (CG3A). Ce projet est mis en œuvre dans 40 villages dont 22 villages à Faranah, neuf à Dabola et neuf autres à Kissidougou. Sur l’appui de Leadership circle, ce projet a pour objectif de contribuer à l’abandon des pratiques néfastes, à l’autonomisation des filles et des femmes ainsi qu’à la promotion des droits humains. Sur ce projet, Tostan a reçu un appui technique et financier de l’Unicef pour renforcer les capacités des organes du Système de Protection des Enfants en Guinée (SyPEG), notamment 60 Conseils Locaux pour Enfants et Familles (CLEF) et 180 Comités Villageois pour la Protection de l’Enfant (CVPE).

A la veille des RIV, des veillées culturelles ont été organisées par les participants. Au cours de ces veillées, ils ont présenté des sketchs sur le droit à l’intégrité physique (excision), le droit à être protégé contre toute forme de violence (mariages d’enfants) et le droit à un nom et à une nationalité (enregistrement des naissances). La réalisation de ces sketchs montre le niveau de compréhension de base des CLEF et des CVPE sur les droits des enfants (garçons et filles). A travers les sketchs, ces structures communautaires démontrent leur engagement pour le respect des droits des enfants (garçons et filles).

Les RIV avaient pour objectifs de permettre aux CLEF et aux CVPE :

  • De partager leurs expériences sur la protection de l’enfant ;
  • D’élaborer les plans d’action pour mieux protéger et promouvoir les droits de l’enfant dans leurs communautés.

Mouctar OULARE, Coordonnateur

National de Tostan/Guinée

Publicités