Les travailleurs occasionnels de l’AGEMAP-BMOP du Port Autonome de Conakry (PAC) se sont mobilisés devant le Palais  Sèkhoutouréya, lundi, 14 mars 2016, aux environs de 10 heures TU, dans la commune de Kaloum, a constaté l’AGP.

Ils étaient venus présenter au président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, leur plate-forme revendicative.

«La distribution immédiate des badges après trois ans sans résultat ; l’embauche de tous les occasionnels recensés ‘’bio-métriquement’’ sans condition ; élaboration d’un contrat de travail entre employeur et employé ; l’assurance de tous les travailleurs à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)», sont entre autres points de revendication soulevés par les grognards.

«Cette marche des travailleurs occasionnels, qui a débuté au PAC, avec des pancartes sur lesquelles étaient inscrits des propos hostiles à leurs dirigeants, consiste à attirer l’attention des décideurs, qui ne sont pas certes, au parfum de ce que nous, travailleurs occasionnels de l’AGEMAP-BMOP,  vivons au PAC», a confié l’un des marcheurs très en colère.

A rappeler, qu’ils ont été reçus par le commandant du Bataillon spécial de la Sécurité Présidentielle (BSP),  Lieutenant-colonel Yé Moyeba Camara avec qui,  le porte-parole des occasionnels a expliqué «l’injustice des cadres de l’AGEMAP-BMOP qu’ils subissent quotidiennement dans leur service».

Selon le Lieutenant-colonel Camara, ce n’est pas la bonne manière de résoudre cette situation.

«En tant que chargé de la Protection physique du président de la République, je vous demande de faire un écrit que vous allez déposer à mon niveau, puis à mon tour, je vais déposer au président de la République», a-t-il conseillé. 

Source : AGP