A l’image de François Kamano et Issiaga Sylla cette saison, la France offre, de temps en temps, une chance aux jeunes joueurs guinéens. Par le passé, Julien Jeanvier et Naby Keita ont également la possibilité d’évoluer dans l’Hexagone pour pouvoir faire leurs gammes.

On le sait, la Ligue 1 est un championnat rêvé pour tous les jeunes joueurs, venus d’Afrique ou d’ailleurs. En effet, entre les centres de formation, plutôt réputés, mais aussi le travail des scouts, cette fois bien plus présents en Afrique, les clubs de L1 peuvent offrir un sacré coup de projecteur pour tous les grands joueurs en devenir. Certains saisissent leurs chances dans l’Hexagone, pendant que d’autres parviennent à retrouver un autre défi intéressant, à l’image de Naby Keita.

Peu de gens le savent mais la carrière européenne du leader technique de la sélection guinéenne a débuté du côté de Istres, en Ligue 2. Le Guinéen n’a toutefois pas convaincu les clubs français de miser sur lui, malgré ses 4 buts et 9 passes décisives en 23 matchs, et a fini en Autriche, du côté du Red Bull Salzburg pour 1,5 millions d’euros. Là-bas, le natif de Conakry, âgé de 25 ans, s’éclate et fait sensation lors des aventures en coupes d’Europe du club autrichien. Finalement, il va dans le club au-dessus, Leipzig, pour 29,75 millions d’euros en juillet 2016 afin de poursuivre sa progression et atteindre un des 5 grands championnats. A Leipzig, il va y passer deux ans avant d’être recruté par Liverpool pour 60 millions d’euros.

Aujourd’hui, il fait les beaux jours de Jürgen Klopp, qui a un joueur parfait pour évoluer dans son système en box-to-box. S’il n’est pas encore titulaire, Keita poursuit son acclamation avec l’équipe favoris pour remporter la Premier League à l’heure actuelle et paie, en début de saison, des pépins de santé qui l’ont empêché de faire son trou. Mais avec ses 3 buts en 17 matchs, il devrait rapidement gagner des minutes.

La France, de son côté, adore faire confiance aux jeunes joueurs, à l’image de l’Olympique Lyonnais, le leader en la matière. En effet, huit joueurs du centre de formation du Rhône ont porté plus de 100 fois le maillot de l’OL au cours des dix dernières années. Forcément, ces dernières saisons, certains cadres comme Maxime Gonalons, Houssem Aouar ou Anthony Lopes représentent le savoir-faire lyonnais et prouvent qu’il est possible de réussir et s’inscrire dans la durée avec le club de Jean-Michel Aulas. Au final, 30 joueurs ont été lancés par les Lyonnais selon une étude sur les jeunes talents de la Ligue 1.

Concernant les deux écuries de Ligue 1 qui lancent le plus de joueur, on retrouve le Toulouse Football Club, le club d’Issiaga Sylla, et l’OGC Nice, avec respectivement 37 et 33 joueurs lancés depuis 10 ans. Toutefois, dans ces deux clubs, peu de jeunes joueurs sont finalement installés dans la durée par les entraîneurs. Ces dernières années, le PSG et l’OM tentent de rattraper leur retard dans cette course aux jeunes pépites, à l’image de Tanguy Kouassi, Colin Dagba et Adil Aouchiche dans la capitale, ou bien de Marley Aké, Maxime Lopez et Boubacar Kamara à Marseille.

Publicités