A deux semaines de la fin de l’année 2019, le service d’Etat Civil de la commune urbaine de Labé a, dans un entretien exclusif accordé à un reporter de Guinee7.com, livré les statistiques pour l’année qui finit.

Voici ce que l’officier de l’Etat civil, Amadou Bailo Barry, nous a livré: « L’année 2019 n’est pas encore terminée mais à date, nous avons enregistré 3626 naissances pour seulement 242 mariages célébrés et 83 décès. Au niveau des enregistrements des naissances, il y a eu un accroissement parce qu’en 2018, à la date du 31 décembre, on était à 3397 cette année l’année n’est pas encore terminée mais nous sommes à 3626. Au niveau des décès, l’année dernière on était à 69 décès enregistrés à la date du 31 décembre 2018. En 2018, nous avions célébré 264 mariages et présentement nous sommes déjà à 242 mariages et je suis sûr qu’avant le 31 décembre, nous atteindrons 300 mariages. »

Pour une population estimée à 161 mille habitants, le service de l’Etat civil de la commune urbaine de Labé, avait une prévision de 5680 naissances.  Pour les mariages, l’officier de l’Etat civil regrette le fait que les couples préfèrent les cérémonies fastidieuses qui peuvent couter plusieurs millions de francs guinéens que de passer devant la commune pour seulement 50 000Fg. Le certificat de décès lui est gratuit mais peu de personnes s’en procurent.

En termes de recettes, cette année, le service de l’Etat civil a apporté plus de 20 millions de francs guinéens à la commune urbaine de Labé contrairement à l’année dernière où le montant était un peu moins.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com