Le nouveau préfet de Dalaba,  N’fansoumane Touré a visité, samedi, 23 août dernier, les réalisations en cours dans sa localité au compte  des festivités du 56ème anniversaire de l’Indépendance Nationale,  en vue d’ identifier,  localiser et s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

Accompagné des deux secrétaires généraux de la Préfecture, du grand Imam de la Mosquée centrale, des cadres et membres de la Ligue Islamique Préfectorale (LIP), le préfet a visité successivement la Villa des hôtes et la case à palabre, le Centre d’exposition et de vente des produits artisanaux et touristiques, les locaux de la Compagnie de la Gendarmerie départementale, le Palais de Justice, le Commissariat Central de Police, la Direction Préfectorale de l’Habitat, la Résidence du préfet, le Bloc administratif préfectoral et le marché central.

Au regard du faible niveau d’exécution des travaux, le préfet a exprimé toute sa préoccupation pour le grand retard  accusé par les entreprises par rapport à la date très prochaine de 02 octobre 2014. Une situation que des entrepreneurs ont  imputée au bureau d’études du Cabinet Africain d’Architecture et d’Ingénierie de Guinée (CAARIG), qui a mal conçu le plan pour certaines infrastructures et pour d’autres, il a mis assez de temps avant de déposer les plans à exécuter. Comme c’est le cas du Bloc administratif  préfectoral, a-t-on indiqué.

‘’Mieux, à la date du 26 août 2014, le plan d’exécution du Centre d’exposition et de  vente des produits artisanaux  et touristiques n’est encore pas disponible. C’est pourquoi, les travaux de ce centre sont au  stade de fouille. La deuxième raison, c’est le manque de carrière de granite à Dalaba’’, a-t-on déploré.

Qu’à cela ne tienne, des entrepreneurs ont promis au préfet et à sa suite, de mettre les bouchées doubles en augmentant le nombre de travailleurs, d’électrifier des chantiers, pour que les travaux se fassent de  jour et de nuit par deux équipes différentes.

A signaler, que l’entreprise MPD et frères, représentée par Isaac Sambalamou qui est à 70% dans son chantier, a reçu les vives félicitations du préfet. Pendant que l’entrepreneur chargé d’exécuter les travaux de la Résidence du préfet, est porté disparu.

AGP