La construction du nouveau pont de Linsan (Kindia) avance à grands pas. C’est le constat qui a été fait par le ministre des Travaux publics, Moustapha Naité, ce lundi 25 novembre. Ce nouveau pont est en train d’être construit sur la nouvelle route qui va contourner la sous-préfecture de Linsan, à droite de la ville, en provenance de Conakry pour Mamou.

« Il vous souviendra qu’il y a un an et demi de cela, le pont de Linsan s’est écroulé ; c’était une seule voie qui était d’environ 3,50 mètres que nous avions restaurée pour ne pas interrompre le trafic », a rappelé  le ministre Moustapha Naité. Mais dans le cadre du projet de bitumage de la route nationale Coyah-Mamou-Dabola, « nous avons demandé prioritairement que l’entreprise se penche directement sur la réalisation  de cet ouvrage de Linsan, pour permettre à ce qu’à la prochaine saison des pluies, qu’on n’ait pas d’autre où on aurait un seul pont qui relierait les deux zones. Donc, c’est ce travail qui est en train d’être fait et nous sommes heureux de constater que ça évolue très bien », a-t-il laissé entendre.

« Je voudrais préciser que ce n’est plus une déviatio ; ça sera une nouvelle route. C’est le nouveau trajet qui contourne la ville pour justement relier l’autre rive », a  précisé Moustapha Naité.

Sur les caractéristiques du pont, le chef de département des Travaux publics explique que : « Le pont qui est en train d’être construit ici est long d’environ 75 mètres linéaires avec 18 pieds qui vont de 18 à 20 mètres, avec 4 travées. D’ici 2 ou 3 mois, nous osons croire que l’ouvrage sera complètement terminé », dira Moustapha Naité.

Et de rappeler : « Cette nouvelle tracée à la rentrée de Linsan, longue de 6 km, va dévier le centre ville pour que dorénavant on ait moins d’embouteillages, où souvent le trafic est interrompu à cause de l’envahissement de la chaussée par les riverains. Donc, une plateforme de 10 mètres va être construite. L’ancienne plateforme était seulement de 6 mètres et les accôtements n’existaient pratiquement pas. Avec cette nouvelle plateforme de 10 mètres de large avec des accôtements de 1,5 mètres de part et d’autre. Donc, je dois dire que je suis satisfait de ce que je vois ici. On était là avant la saison des pluies au mois de mai ; vous constatez avec moi que le travail a complètement évolué. Nous félicitons l’entreprise qui travaille de nuit comme des jour, pour nous faire avancer ce chantier gigantesque ».

Pour sa part, Boubaa Abdel Hack, chef de mission de contrôle EGIS, soutien que : « La largeur de l’ouvrage est de 11 mètres. Le délai d’exécution va jusqu’en janvier. La durée de réalisation est de 3 mois. Et la durée de vie est d’un siècle », a-t-il expliqué, tout en soutenant que le premier contrôle du pont après sa remise au maître d’ouvrage, se fera dans 20 ans.

Bhoye Barry envoyé spécial pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici