Je n’y comprends toujours rien! Dites moi, c’est quoi la Société Civile exactement ?  Pardon,  ne me donnez d’explications académiques, je crains de ne pas pouvoir vous comprendre et surtout prenez le soin de ne pas beaucoup parler et de m’expliquer longuement, à cause du niveau de mon intelligence.

A l’époque de feu Ben Sekou Sylla, j’avais compris la Société Civile guinéenne comme un conglomérat d’anciens ministres et de fonctionnaires déflatés s’efforçant de ne pas se faire oublier  par le Pouvoir collectivement,  individuellement chacun cherchant à reprendre sa place dans la jungle du Pouvoir !

Aujourd’hui  elle donne l’image d’une bande qui voudrait manger au premier râtelier.

On ne sait pas si la Société Civile guinéenne est une antenne du Pouvoir ou une branche syndicale, parce qu’elle défend tout sauf  les civils non syndiqués, les sans voix.

Je suis à ma deuxième dénonciation de ce mouvement depuis  les années 2005-2006 ; son implication dans la politique politicienne et son couplage  avec les organisations syndicales prêtent à confusion, parce que je répète, la Société Civile devant tout sauf les civils non syndiqués ;  pour preuve  nous ne remontrerons pas dans le temps, l’actualité nous suffit:

La Guinée, depuis le 15 Février 2016 fait à une grève contestée par la majeure partie des populations (l’affluence dans les marchés en témoigne), une grève qui est aussi contestable  en ce qui me concerne, parce que je n’en tire aucun profit  en tant que citoyen.

Les organisations syndicales demandent la baisse du prix du carburant, ce qui est une bonne chose, si  comme on pouvait l’imaginer le transport  et les denrées alimentaires baissaient concomitamment, malheureusement ce qui n’est pas le cas; plus le prix du carburant baisse, plus les denrées alimentaires se font rares artificiellement, pour gonfler les prix.

D’un autre côté, non seulement les denrées alimentaires ne baissent pas, leurs chauffeurs  ne sont pas mieux payés et le transport ne varie pas, pire les véhicules de transports en commun sont tous vétustes dont 98‰ sont impropres à la circulation et ne sont pas assurés. Malgré le gain obtenu le parc du transport en commun ne s’améliore pas et la seule assurance qui prévaut est LA GRACE DIVINE. (Un Imam, un sac de riz et une journée  chômée pour l’enterrement).

En plus, les transporteurs en grève sont en réalité des patrons de petites et moyennes entreprise, les « petits transporteurs » ont refusé de s’associer : ce sont ces taxis qui sont attaqués par des loubards au service du SYNDICAT.

Ils se sont coalisés pour se dire « Aidez a manger ici, nous vous aiderons a manger ailleurs ».

Que vient faire la Société Civile là dedans ?

Je ne comprends pas pourquoi la SOCIETE CIVILE prend cause et effet pour les organisations syndicales aujourd’hui, alors qu’elle ne s’est jamais manifestée lorsque les denrées alimentaires grimpent irraisonnablement ? Exemple :

Lorsque le carburant est passé de 9000fg à 4500fg sous le capitaine Dadis, (50‰), la viande est montée de 17 000fg à 28 000fg et n’a plus jamais connue de repli. Aujourd’hui le Kg de viande est vendu à 34 000fg le kg, et il faudra débourser 50 000fg pour une qualité supérieure, sans os ;

Pour faire face à sa trésorerie l’Etat était obligé de revenir  à 10000 le litre d’essence.

Puis une baisse suivit en 2015. De 10 000FG, le carburant est retombé à 8 000fg (prix actuel) subventionné par le Gouvernement pour stabiliser le marché public des produits de base.

Malheureusement encore le sac de riz est passé de 180 000FG à 200 000fg, 220 000fg et maintenant 230 000 FG en banlieue  pour soit disant compenser les frais de transport qui étaient sensés baisser.

Mais où est la SOCIETE CIVILE quand les SANS VOIX paient le prix de cette arnaque ?

Où est la SOCIETE CIVILE quand les organisations syndicales se coalisent pour diminuer le poids du pain et le vendre plus cher ?

Où est la SOCIETE CIVILE  quand le carburant baisse alors que le transport augmente ou ne varie pas selon les itinéraires ?

Où est la Société CIVIBLE quand le Kg de viande passe de 17.000fg le Kg à 34fg, voir 50.000fg le Kg à Kaloum ?

Où est la Société Civile quand on ne connait pas le ratio entre les prix de la ville et de la banlieue, le ratio entre le prix en gros et celui du détaillant,  le consommateur étant toujours placé devant « à prendre ou à laisser»

Où est la Société Civile quand les loubards au service des organisations syndicales, empêchent ceux qui ne suivent pas le mot de grève de circuler ?

QUI ME DEFEND FACE AUX ORGANISATIONS SYNDICALES ET AU GOUVERNEMENT ?

Qu’est ce que les Organisations de la Société Civile cherchent dans une coalition syndicale ? Pour défendre qui ou quoi ?

Pour qui travaille la SOCIETE CIVILE GUINENNE ?

Pendant les Elections, notre SOCIETE CIVILE pue l’odeur du Pouvoir,

Après les Elections elle s’accroche aux Organisations Syndicales ;

Expliquez-moi ! Soyez bref et pas académiques s’il vous plait.

Ben Daouda Toure

aframglobal@aol.com