L’heure est trop grave pour la Guinée et les guinéens qui continuent leurs descentes aux enfers pour cause d’impunité, de corruption endémique sous-tendue par une mauvaise gouvernance Politique, Economique, et Sociale. En plus, c’est une insulte à notre intelligence de nous faire croire que les guinéens ont des problèmes de cohésion sociale, car c’est un faux débat.

 Le vrai débat se trouve au niveau de l’ethno-stratégie qui est le leitmotiv des ignorants et des leaders qui par effraction veulent régner sur les guinéens et leurs ressources en les divisant.

Pourquoi notre peuple se fait toujours berner par ces pseudo-intellectuels en complicité avec certains leaders d’opinion tous bord confondus en manque de projet de société ?

Quand on aime son pays, on défend l’intérêt général de tous les CITOYENS et non celui personnel. On est animé par un esprit patriotique, une probité intellectuelle et morale. C’est par cette attitude qu’on dira qu’on a une conviction pour un idéal collectif pour son pays et ses concitoyens. Faire le contraire, est un acte d’incivisme, de trahison en lieu et place peut-on aimer une chose et faire son contraire ?

 « En Guinée, si tuer ou ôter la vie de son prochain est un fait banale et normale, c’est tout simplement par ce que l’Etat s’est substitué à son rôle régalien pour être qu’au service d’un groupe de privilégier au commande (sic).

Par le biais de l’impunité, notre élite se transforme en de véritables potentiels corrupteurs, et des corrompus et jusqu’à la moelle épinière. Leur seul credo, c’est la recherche illicite et rapide du gain, de l’ARGENT pour faire des coups bas à la population. Ils croient que rien n’est possible sans eux, sinon c’est le déluge.

De cause à effet, avec l’impunité notoire, ils deviennent des récidivistes endurcis. Avec de tels individus, comment est-il possible de restaurer l’autorité de la puissance publique, étant donné qu’ils sont au sommet de l’appareil étatique et s’étendent jusqu’au plus bas niveau du pouvoir administratif ?

Face à eux, on a une population d’une grande IGNORANCE chronique de plus 75% à la base, sans moyen de faire face à une misère quotidienne galopante. Les citoyens sont devenus très vulnérables à la corruption, à l’achat des consciences même dans nos lieux de cultes. Bref, la population est là que pour servir comme du bétail électoral a des vendeurs d’illusions malintentionnés lors des consultations électorales (sic)…

Le malaise guinéen n’est pas prêt à finir tout simplement, par ce que le système qui est mis en place existe depuis 60, pour comprendre et savoir pourquoi ce chaos voici une des principales raisons :

« Toutes les institutions de L’Etat sont au service de l’Exécutif, à savoir d’un seul homme qui est le PRESIDENT de la République, qui est de facto le président de tous les présidents des autres institutions de L’Etat…donc L’Etat c’est lui et la Justice c’est lui, l’armée c’est lui et lui seul… C’est ce modèle de Démocratie que nos devanciers ont servi au vaillant peuple amnésique de Guinée ».

Dans ce drame guinéen, peut-on ainsi parler d’une vraie Démocratie, en tout cas celle qui se définit comme suit :

La Démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de Souveraineté) sans qu’il ait de distinctions dues à la naissance, la richesse, la compétence… (principe d’Egalite), sans risque de me tromper notre pays est encore à l’état primitif dans sa pratique de celle-ci.

Cependant, à nos concitoyens, de bien comprendre que la démocratie n’est plus un luxe pour les Africains en général et les guinéens en particulier. Mais plutôt un système qui se veut juste et équitable car : « aucun homme bien conscient ne peut faire son temps, prétendre faire celui de ses enfants et faire celui de ses petits-enfants, dans un pays normal ».

Enfin, il faut le dire ici et partout ailleurs, il est temps pour que chaque citoyen intelligent, patriote ayant une petite   probité morale et une conviction (idéologique ou religieuse) de reconnaitre que nos dirigeants depuis 60 ont échoué et continuent à nous envoyer tout droit au mur, car c’est le CHAOS !

Par le simple fait, d’être incapable d’expliquer que tous les guinéens sont chez eux par tout sur le territoire national. Et qu’aucun citoyen, ne doit être persécuter pour ses convictions politiques, religieuses, culturelles etc… La Guinée est une République Laïque, et non un royaume…et notre Constitution ses textes sont SACREES.

L’heure du bilan est arrivée, car chaque commis est comptable de sa gestion. Tous les bandits à col blanc seront rattrapés tôt tard pour leurs crimes et leur gabegie, adviendra que pourra. Les guinéens vont récupérer le butin qu’ils sont entrain de lui volé au quotidien, et qui est déposé à l’étranger.

C’est pour cela, Il faut respecter la loi en exigeant que toute personne morale ou physique de déclarer ses biens avant toute prise de fonction publique, c’est pour garantir la transparence durant son passage et sa carrière. En plus, il ne faut plus tolérer que ces énergumènes viennent avec des FAUX DIPLOMES pour nous divertir en se faisant passer pour des messies. Sans doute, si on avait commencé par cette vigilance, peut être qu’on n’allait pas vivre dans cette merde en ce moment.

Hélas ! l’histoire retiendra que la Guinée est victime de ses propres élites, c’est comme du « Déjà vu » car depuis 60 ans ils sont entrain de conduire le pays vers d’échec en échec…

Que faut-il faire en ce moment pour corriger en : « to clean the mess /nettoyant le bazar » pour que dans 10 ans le pays se retrouve sur la sellette enfin avec des pays respectables, fréquentables et sur le chemin du vrai développement durable ?

L’avenir nous édifiera.

Abdoulaye Barry

Citoyen guinéen

Publicités