La deuxième session de l’année 2019 de l’Institution indépendante des droits humains (INIDH) a pris fin, ce vendredi 28 juin 2019, au Palais du peuple. Cette clôture intervient deux jours après la célébration de la Journée internationale contre la torture.

Lors de la commémoration de cette journée à Labé, sous le thème “Rôle et responsabilité des agents de l’application de la loi en matière de lutte contre la torture en Guinée“, selon son président, l’INIDH en appelle aux forces de maintien d’ordre que sont les gendarmes, policiers, bénévoles, gardes forestiers, au respect de l’interdiction de la torture et autres peines ou traitements inhumains et dégradants.

Au cours de cette session qui se termine, plusieurs activités ont été réalisées parmi lesquelles : l’adoption du « Rapport alternatif d’Examen Périodique Universelle (EPU) 2020 de notre institution. Nous prendrons les dispositions pour l’acheminer dans les délais requis », a expliqué Dr Alia Diaby, président de l’INIDH.

Et d’annoncer : « Quant au prix de la Palme Nationale des Droits de l’Homme (PANADAH), le thème retenu pour l’édition 2019 est « Promotion et protection des droits de la femme », avec pour sous thème : « La lutte contre les violences basées sur le genre (viols, mutilations génitales féminines, les violences faites aux femmes de ménage et les domestiques) » ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199