Ouverte le 5 décembre dernier, la session de l’Institution nationale indépendante des droits humains (INIDH) a fermé portes et fenêtres, ce mercredi 26 décembre à Conakry. Cette session du mois de décembre s’est tenue dans la salle du 28 septembre du palais du peuple.
Au cour de la cérémonie de clôture, le prix “Palme nationale des droits de l’homme de l’INIDH 2018”, qui est une innovation de l’Institut a été remis aux heureux récipiendaires qui sont le grand imam de la mosquée Fayçal de Conakry, El hadji Mamadou Saliou Camara et l’archevêque de Conakry Mgr Vincent Koulibaly. Ces deux religieux co-président la commission nationale provisoire de réconciliation.
Ému par cette reconnaissance à leur égard, l’imam de la mosquée Fayçal, El hadj Mamadou Saliou Camara a déclaré qu’: “après que nous ayons écouté tous les guinéens, votre volonté de nous répondre, ce qui peut nous réconcilier c’est qu’après tout, les autorités, la population de se donner la main pour favoriser la paix. Barrer la route à toute sorte de violence. Tout ce qui renforce la paix et l’amour du prochain. Nous demandons aux autorités de faire tout pour que les guinéens s’entendent entre eux. C’est ça notre inquiétude aujourd’hui, avec tout ce que vous nous faite comme ça, la plus importante de notre récompense c’est de voir les guinéens unis. Si ça se fait comme ça on sera plus content…”, a-t-il laissé entendre.
Dans son discours de clôture, Alia Diaby, président de l’INIDH s’est félicité de la bonne tenue de la session. Pour lui, avec la remise de la palme nationale des droits de l’homme les objectifs ont été atteints par son institution.
“La session a été très riche, elle a été marquée par l’adoption du rapport sur le monitoring des prisons et surtout par l’organisation de la journée nationale de concertation où toutes les entités, toutes les parties de la population, les forces armées, les syndicats, tout le monde a pris la parole pour se parler. Habituellement le guinéen parle mais ne parle pas assez, (…). Le fait de décerner la palme nationale des droits de l’homme qui vient marquer le top de cette session de décembre qui pour moi et les membres de l’INIDH a en tout cas atteint tous ses objectifs “, a déclaré Dr Alia Diaby, numéro un de l’instution.
Bhoye Barry pour guinee7.com
00224 628 705 199
Publicités