C’est dans le point de lecture logé au jardin du 2 octobre de Conakry, que le livre « Ame noire en péril » de M’famara Camara a été présenté au public ce samedi 16 novembre, sous le magistère de la maison d’Edition l’Harmattan Guinée.

Paru aux Editions Edilivre, dans cet ouvrage de 186 pages, divisé en 6 chapitres ; l’auteur médecin de profession, a retracé l’histoire dramatique véritablement vécu par « Dounia », jeune garçon, qui devenu orphelins grâce à la guerre civile en Sierra Leone, en connu les sévices.

Pour l’auteur : « Ame noire vient d’une longue réflexion. Je n’étais pas en Sierra Leone. Mais quand les réfugiés son venu à Laya, dans le camp des réfugiés, je les ai observés. J’ai vu qu’il y avait des enfants qui étaient abandonnés, mutilés, des femmes violées, les hommes mutilés. Je me suis dit que c’est l’âme noire qui est en péril (…) C’est seulement en Afrique qu’on voit ça. La guerre civile il y a la guerre ailleurs, mais ce ne sont pas des guerres civiles. Quand des frères et sœurs se lève un matin, pour se massacrer. »

Quant à l’inspiration, il a informé que : « Ça vient d’un seul enfant, qui m’a raconté son histoire que j’ai noté. Cet enfant qui m’as raconté ce qui s’est passé depuis Makéné jusqu’à la porte de Freetown. C’est ce que j’ai raconté dans le livre. »

« Le message, c’est de dire aux africains que la guerre civile n’est pas bonne, c’est de mettre l’Afrique en péril et en retard. L’Afrique ne pourra pas se développer. » A-t-il enfin dit.

A rappeler que ce livre est disponible dans les locaux de la maison d’Edition l’Harmattan.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com