Le Siège de l’ONU célèbrera la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies le 24 mai prochain.  Le Secrétaire général, M. António Guterres, déposera une couronne pour honorer tous les soldats de la paix tombés et présidera une cérémonie au cours de laquelle la Médaille Dag Hammarskjöld sera attribuée à titre posthume à 117 militaires, policiers et civils qui ont perdu la vie en servant dans des opérations de maintien de la paix en 2016.

Huit militaires guinéens figurent parmi les 117 Casques bleus auxquels sera décernée, à titre posthume, la médaille Dag Hammarskjöld, Adjutant-chef Mohamed Nylon Camara, Caporal-chef Moussa Dabo, Caporal-chef Faraban Djoumessy, Capitaine Ouo-Ouo Henry Haba, Caporal        Saa Victor Kantambadouno, Adjudant Michelle Lamah, Soldat 2ème Classe Mamadou Adama Barry, Lt-Colonel  Bakary Kourouma, qui ont tous servi dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Dans un message vidéo pour marquer cette journée, le Secrétaire général souligne: « Chaque jour, les Casques bleus contribuent à apporter la paix et la stabilité aux sociétés déchirées par la guerre dans le monde entier.  Lors de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, nous rendons hommage aux plus de 3 500 soldats de la paix qui ont donné leur vie au service de la paix depuis 1948 ».

Il ajoute: « Leur sacrifice ne fait que renforcer notre engagement à faire en sorte que les forces de maintien de la paix des Nations Unies continuent de protéger les civils en danger, en promouvant les droits de l’homme et l’état de droit, en éliminant les mines terrestres, en faisant progresser les négociations et en assurant un avenir meilleur dans les lieux où ils sont déployés.  Maintenant, plus que jamais, il est essentiel que nous continuions à investir dans la paix dans le monde entier ».

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix, affirme: « Nous continuons à poursuivre les efforts de réforme afin de rendre le maintien de la paix des Nations Unies plus efficace.  C’est la meilleure façon d’honorer les souvenirs et les sacrifices de nos soldats de la paix tombés. »

Aujourd’hui, plus de 96 000 membres en uniforme en provenance de 124 pays contributeurs de troupes et de police servent sous le drapeau bleu, aux côtés de plus de 15 000 agents civils internationaux et nationaux et près de 1 600 Volontaires des Nations Unies.

La Guinée contribute actuellement des troupes et policiers aux opérations de maintien de la paix de l’ONU déployées en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Haïti, au Mali, au Soudan, au Soudan du Sud et au Sahara Occidental.

La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies a été créée par l’Assemblée générale en 2002 pour honorer la mémoire des Casques bleus de l’ONU qui ont perdu la vie au service de la cause de la paix et pour rendre hommage à tous ceux, hommes et femmes, qui ont servi et continuent de servir dans les opérations de maintien de la paix pour leur professionnalisme, leur dévouement et leur courage.

La Journée est officiellement célébrée le 29 mai, toutefois des activités de commémoration auront lieu au Siège de l’ONU à New York le 24 mai.  L’Assemblée générale a désigné le 29 mai comme la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies parce que c’est ce jour-là qu’en 1948 l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST), la première mission internationale de maintien de la paix, a commencé ses opérations en Palestine.

Source: Centre d’Information des Nations Unies

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici