Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’Opposition

C’est ce vendredi 4 juillet que les travaux  du dialogue politique inter-guinéen ont repris au Palais du peuple sous l’égide des facilitateurs nationaux.  Le porte-parole de l’opposition a annoncé le retour de l’opposition au sein de l’Assemblée nationale.

Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition a déclaré,  à la sortie des discussions : ‘’Nous avions décidé de mettre un terme à notre boycott de l’assemblée nationale aussitôt qu’un cadre de dialogue adéquat serait convenu et aussitôt qu’on s’est mis d’accord avec les autres parties prenantes du dialogue sur l’ordre du jour. A partir du moment où cela a été fait officiellement aujourd’hui, rien ne s’oppose plus à ce que les députés de l’opposition reprennent place à l’assemblée nationale. Donc on peut dire qu’à compter d’aujourd’hui, l’opposition va reprendre sa participation au niveau de l’assemblée nationale’’.

S’exprimant sur ce qui a été discuté ce vendredi, Aboubacar Sylla a précisé : ‘‘Nous sommes entrés dans le vif du sujet. Et nous avons fait le constat du retard mis par la Ceni pour l’exécution des tâches  à savoir entre autres la correction des anomalies et le choix du nouvel opérateur. La CENI a reconnu certains de ses dysfonctionnements et a promis de faire de son mieux. Nous nous sommes entendus qu’elle s’ouvre sur l’assistance technique  internationale et qu’on fasse en sorte que les partis politiques soient associés à ce recrutement de ce nouvel opérateur. Nous avons aussi décidé de mettre en place un comité de suivi pour l’application des accords du 3 juillet. Nous espérons  que les décisions qui seront prises cette fois-ci seront appliquées.’’

El Hadj Mohamed Koula Diallo