Après son show à l’intérieur du pays, Alseny Makanéra Kaké est venu remettre ça au siège du RPG ce samedi, lors de l’assemblée générale dudit parti. Accueilli en héros, le porte-parole de la coalition démocratique pour la nouvelle constitution (CODENOC) a longuement parlé de l’UFDG et son leader, Elhaj Cellou Dalein Diallo.

De prime abord, « quand je dis vive la CODENOC, c’est que j’ai dit vive tout le monde. Parce que la CODENOC c’est l’ensemble des Guinéens qui veulent que la Guinée avance. Le FNDC, c’est l’ensemble des Guinéens qui regardent dans le rétroviseur, qui ne veulent pas avancer. Nous, on leur avait dit, qu’il ne faut pas réveiller le lion qui dort. Tant pis pour eux, ils ont réveillé, ils ont vu le Tsunami un peu partout. C’est pourquoi, je suis venu vous féliciter, vous remercier pour la forte mobilisation ; non seulement à Conakry, à Kissidougou, Gueckedougou, Macenta, Nzérékoré, Kankan et surtout à Siguiri. Aujourd’hui, la vérité est que, de l’autre camp, d’ailleurs le FNDC n’existe pas, c’est l’UFDG, ils ont peur ».  

De l’ensemble des fonctionnaires de Lansana Conté, Cellou est le plus riche

« Mais dites-leur, que ce que ne sera jamais bon, même si tu le nommes Fanta, ça ne sera pas bon. L’UFDG ne sera jamais bon. Vous savez pourquoi ça ne marchera jamais ? Quand moi j’entends les gens de l’UFDG dire, on combat ce régime parce qu’il y a le détournement, parce qu’il gère mal, je prends ma tête. C’est comme si tous les Guinéens étaient morts entre temps, pour ressusciter d’autres Guinéens. Parce qu’on se rappelle que le leader de l’UFDG est sorti de l’école pour être un commis de l’Etat. Il n’a jamais eu de boutique, il n’a jamais exploité le diamant, il n’a même pas été pêcheur. Quand il quittait le gouvernement, il avait le record de longévité au temps de Lansana Conté. Et aujourd’hui, l’ensemble des fonctionnaires de Lansana Conté, en tout cas ceux qu’on voit, il est le plus riche. Ses maisons sont là, vous pouvez voir et évaluer. Maintenant ceux qui disent, que les autres ont volé, on connait le salaire d’un fonctionnaire. Quand on calcule aujourd’hui ses avoirs, ça fait plusieurs millions d’années de salaire. Maintenant quelqu’un qui soutient ça, tu dis que les autres ont volé, c’est ce que les Peulhs disent, sassa djali bôtô (la besace s’est moqué du sac, ndlr).

J’avais quitté à un moment donné, je suis parti labas.je me suis trompé, je suis allé chez les autres

« Mais vous savez, moi je félicite ceux qui sont venus de l’UFDG, les gens pensent que quand tu te trompes et que tu reviens pour dire que tu t’es trompé, que cela fait honte ? ça ne fait pas honte. C’est même grand, très grand. Je leur dis que je les félicite. Tombé, ce n’est pas grave ; rester longtemps ou on est tombé qui est grave. Dieu a dit dans la sourate Baqara, qu’il y a des choses que nous aimons, ce n’est pas bon pour nous ; il y a des choses que nous n’aimons pas, qui sont bons pour nous, mais on ne sait pas. Dire puisque j’ai dit ça, je ne vais plus changer, c’est que vous êtes devenus Dieu.  Vous êtes devenus, parce que vous connaissez ce qui viendra demain. Sinon tu dis, j’ai choisi, je prie Dieu que ça soit la bonne voie. Si vous trouvez que c’est la mauvaise voie, vous trouvez la bonne voie, vous partez avec. Aujourd’hui, moi personnellement je suis un exemple. J’avais quitté à un moment donné, je suis parti là-bas. Je me suis trompé, je suis allé chez les autres ; ce que je prendrais pour exemple, c’est comme si d’un côté, on détenait le fouet et te frappait avec et de l’autre côté, il y a une machette pour te couper la tête. Les soussous disent, c’est ici qu’on m’a bastonné, mais jamais c’est ici on m’a décapité, cela ne se dit pas, c’est pourquoi j’ai quitté ».    

Ils ont préféré prendre le sabre contre Dieu pour défendre le mensonge

« Pour vous dire que l’UFDG n’aime pas la vérité, mon grand frère est là, Damaro. A chaque fois que vous signez quelque chose, quand ils sont coincés, ils disent, on n’a pas fait ça. Je vais vous donner l’exemple le plus éclatant, et plus exaltant. La dernière fois, quand j’ai tenu mon discours à Nzérékoré, j’ai dit même dans la sourate, As-Shura, Dieu parle de consultation et consultation est égale recueillir les avis et recueillir les avis est égal à un referendum. Vous savez ce que l’UFDG dit ? Non quand tu parles de Coran avec politique, c’est la mécréance. Mais ils ont oublié qu’à la fondation de l’UFDG, moi Alseny Makanéra Kaké, j’étais membre de l’UNR. Et il y avait une commission islamique, présidée par Elhaj Aboubacar Diallo, qui a fait ses études en Arabie, qui est le frère de l’une des épouses de Bah Ousmane. Mais comme là-bas, ils sont pour le mensonge et nous nous sommes pour la vérité, et le Coran supporte la vérité. Ils ont préféré prendre le sabre contre Dieu pour défendre le mensonge ».

le Coran n’aime pas la saleté, le mensonge, la malhonnêteté

« Je vais vous dire une chose, comme les Blancs le disent, le crime n’est pas parfait. Ils disent qu’il ne faut pas que nous parlions de religion dans la politique, que cela ne se fait pas, parce qu’ils ne peuvent pas faire de débat avec nous. Mais tu dis ne pas parler de religion en politique, mais quand le politicien arrive, vous le mettez à la première rangée. Vous ouvrez le Coran, pour faire des bénédictions en sa faveur ; vous lui donnez votre argent, Vous votez pour lui, vous prenez l’argent, achetez de la drogue pour les enfants pour qu’ils sortent marcher. Dites-moi, est-ce que ceux-ci ne pensent pas être plus malins que Dieu. Si vous faites tout ceci et vous dites de ne pas parler de religion là où il y a politique, cela ne peut-il pas dire qu’ils ont dépassé Dieu ? Donc, si tu vois que quelqu’un dit que le travail que j’entreprends, faut pas parler du Coran, faut savoir qu’il n’a pas confiance en ce qu’il fait. Parce que le Coran n’aime pas la saleté, le mensonge, la malhonnêteté. Donc si tout ceci est dans ton comportement, tu vas te cacher en faisant ce que tu fais. Quiconque que tu vois faire des choses en cachette, c’est qu’il fait quelque chose d’illicite ».

« Ils ont sorti un petit, que je vais recadrer (…). Vous avez tous vu cette vidéo. Mais si c’est le seul qui est instruit à l’UFDG, ils n’ont qu’à chercher une autre personne instruite. Car même son Bismilahi Rahmane Rahim n’est pas claire (…) Deuxièmement, il a dit que j’ai dit 114 versets à la place de 414 sourates. Mais lui-même qui était en train de me corriger, en regardant sa vidéo, il a commencé à se tromper avant de connaitre. Donc ce qui veut dire que tout être humain, peut se tromper. Moi je sais que la sourate Baqara seulement, c’est 286 versets (…) ce qui est plus grave, celui qui dit qu’il est pour la cause de Dieu, qu’il lit le Coran, il dit de faire vos besoins d’ici-bas, mais n’y mêlez pas Dieu, ça c’est de la mécréance (…)

C’est la terreur, ils font peur aux gens, c’est pourquoi les gens votent pour eux au Fouta

« Il y a deux choses, dès que vous voyez ça, c’est qu’il y a la panique. Vous savez quand quelqu’un est paniqué, il devient comme un insecte frappé ; il ne saura pas s’il doit voler ou marcher. Sinon le Fouta que je connais et le Peulh que je connais, quand tu pars chez lui, vous êtes de même bord, il va t’accueillir, te nourrir et te doter à ton départ sans pour autant changer de bord. Mais quand tu vois que les gens ont commencé à barrer la route aux gens au Fouta, il faut savoir qu’il y a la panique à bord. Donc faisons attentions, ces gens n’ont rien à avoir avec le Fouta. Ce que nous connaissons du Fouta, les gens vont au Fouta pour trois choses, la bonne éducation, la connaissance et la religion. Mais aller t’arrêter devant les gens, ce n’est pas le Fouta. C’est un clan. Mais vous verrez après les élections. C’est la terreur, ils font peur aux gens, c’est pourquoi les gens votent pour eux au Fouta. Ils se battent pour le pouvoir, s’ils le font selon la loi, d’accord ; mais s’ils le font en dehors de la loi, vous les chefs qui êtes là, faites en sorte que la loi soit appliquée ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici