Les consultations nationales se poursuivent au Palais du peuple entre les forces vives et la junte militaire. Ce samedi 18 septembre 2021, ce sont les directeurs des banques primaires, microfinances et assurances qui ont été reçus par le Colonel Mamady Doumbouya. Au sortir de deux heures d’entretiens, le gouverneur de la banque centrale (BCRG) et le président de l’Association professionnelle des établissements de crédits de Guinée se sont exprimés.

Guy Laurent Fondjo, président de l’Association professionnelle des établissements de crédits de Guinée

« Ce qu’on peut retenir de façon générale ; la première chose, nous, nous sommes des ouvriers banquiers, nous sommes des ouvriers du développement socio-économique du pays au sein de toutes les couches et de façon inclusive. Deuxième chose, c’est que nous sommes les catalyseurs de la création des richesses aux niveaux des composantes sociologiques de la Guinée et troisièmement, nous sommes au service de la République et nous allons continuer à œuvrer au financement du secteur privé, des PME des femmes, des jeunes. Et à créer la richesse dans tous les coins et recoins de la Guinée afin que chaque Guinéenne et Guinéen soit fier de notre cher pays. Nous avons édité nos difficultés sur le plan juridique. Nous allons faire un mémorandum pour présenter véritablement la situation économique du secteur bancaire avec les réalisations, les doléances et recommandations. Il a promis son soutien au secteur banquier et que les choses continuent normalement. Nous voulons œuvrer pour le développement de la Guinée que nous avons en commun. Ce que nous avons tous de rêve c’est de voir la Guinée se développer ».

Lounceny Nabé, gouverneur de la banque centrale de la République de Guinée 

« Il a rassuré le secteur financier de l’engagement de l’État guinéen à poursuivre ses obligations antérieures liées avec le secteur financier. Les banques, assurances, les gestions de microfinance, les institutions de microfinance et le développement des monnaies électroniques ont profité pour exposer des préoccupations. Donc, il leur a été demandé de faire la liste exhaustive et la présenter après au gouverneur de la Banque centrale et au CNRD pour qu’un examen soit fait bien sûr. Ces papiers qui vont être présentés seront assortis des propositions du secteur financier pour accroître son rôle dans le développement économique du pays et des propositions liées aussi à la transition. Notre rôle avec le CNRD c’est de rassurer le secteur financier ».

Abdoul Lory Sylla et Bhoye Barry pour guinee7.com