C’est donc devenu un secret de polichinelle. L’ouverture des écoles aura bel et bien lieu en janvier. Si l’on en croit le président guinéen qui est four et au moulin. L’école guinéenne n’a jamais autant souffert que du temps du Professeur. Drôle !

Là, on évite de justesse une année blanche. Le président Alpha Condé lève le doute dans une interview accordée à un journal étranger. Dans celle-ci, il annonce l’imminence de l’ouverture des classes, trois mois après son report sine die à cause d’Ebola.

“On va ouvrir l’école début janvier. On voulait le faire début décembre. Mais, vous savez : les médecins ne sont jamais d’accord entre eux. Et moi, je ne suis pas médecin. (… ) Je suis obligé d’être très prudent. On va ouvrir les écoles. On va mettre des kits partout pour qu’on ouvre les écoles”, dit le Professeur.

Et Alpha Condé de justifier le report de l’ouverture des classes, qui a lieu, traditionnellement en octobre. Il dénonce l’irresponsabilité et la négligence, selon lui, du corps médical.

“Etant donné qu’Ebola avait commencé de finir, mais il y a eu un peu de laisser-aller du corps médical, que la maladie est repartie. C’est par précaution que nous avons voulu mettre tout le système sécuritaire : les kits, les thermostats, avant d’ouvrir l’école. C’est vrai que l’école ne contamine pas nécessairement. Mais, si jamais il y’a contamination à l’école, c’est extrêmement grave”.

Idrissa Camara, In L’Indépendant

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici