Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratique de Guinée de ce samedi 28 janvier 2017 qui s’est tenue à son siège, le vice-président Bano Sow a transmis deux messages, selon lui, des militants du parti. Le premier s’adresse à Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et le second au président de la République, Alpha Condé.

Selon le vice-président chargé des Affaires politiques, Mamadou Bano Sow, les militants l’auraient chargé de dire ‘‘au président Cellou Dalein, la prochaine fois qu’il nous demandera de sortir, il faut qu’il sache, nous ne rentrerons que quand le monsieur aura dégagé. Sinon ce n’est pas la peine de s’amuser. Il ne faut pas attendre que lors de la session extraordinaire, on trouve des raisons pour ne pas voter le nouveau code électoral, le code des collectivités et le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale tous cela en conformité avec les accords. Les militants disent qu’il ne faut pas attendre l’échec pour fixer la date de notre manifestation. Monsieur le président Cellou Dalein,  les militants souhaitent que vous retrouviez vos collègues de l’opposition pour que vous donniez déjà une date de manifestation. Au cas où les lois ne seront pas votées à la session convenablement’’, a-t-il déclaré.

‘‘Le second message s’adresse à M. Alpha Condé, les militants de l’UFDG, les militants de l’opposition, je dirais plus les citoyens guinéens pensent que trop c’est trop. Comprenez que la misère ne choisit pas le politicien. La misère ne choisit pas un militant de l’opposition. La misère ne choisit pas un militant de la mouvance. Ce sont les Guinéens qui vivent cette misère. Et le message qu’ils veulent vous transmettre ressaisissez-vous. Il est encore grand temps de vous ressaisir. Nous n’allons pas citer toutes les anomalies, mais sachez que la prochaine fois c’est pour en finir’’, menace M. Bano Sow.

Bhoye Barry pour guinee7.com

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici