Les problèmes domaniaux sont récurrents en Basse Guinée, précisément dans les grandes villes où la vente des terrains nus et bâtis va crescendo. Ce qui constitue une préoccupation pour le parti de Sydia Touré, UFR.

Lors de l’assemblée générale ordinaire du parti, samedi 18 février, Honorable Hadja Aissata Daffé, présidente des femmes du parti, supplie les natifs de la Basse Guinée de mettre un terme au commerce de parcelles: ‘’ Surtout à Conakry où les terrains sont presque tous revendus. Donc, il est temps qu’on se penche là-dessus. Parce que ceci n’est pas de la politique. Et il y a des choses que vous ignorez. Aujourd’hui, nous avons des familles à Madina qui ont presque revendu leurs parcelles aux étrangers. Même s’ils ont envie de faire des cérémonies, ils ne peuvent pas. Vu qu’elles vivent dans les petits coins inaccessibles’’ a révélé Honorable Hadja Aissata.

Il ne faudrait pas qu’on continue à se laisser séduire par les petites sommes que les acheteurs viennent nous remettre

‘’Moi, j’ai ma famille à Kaloum. Mais aujourd’hui, là-bas, nous avons fait une réunion pour interdire complètement la vente des concessions. Puisque les pères de familles sont presque tous décédés, nous avons appelé les ainés afin de s’unir pour mettre un terme à cette pratique. Nous devons faire une prise de conscience et conseiller ceux qui se livrent à la pratique‘’, martèle-t-elle.

on est incapable aujourd’hui de se mouvoir tranquillement dans notre ville natale et ça c’est grave

En plus, ‘’on est incapable aujourd’hui de se mouvoir tranquillement dans notre ville natale et ça c’est grave. Nous parlons beaucoup de la politique mais j’ai décidé de m’exprimer sur le social sachant qu’ils vont ensemble. Il ne faudrait pas qu’on continue à se laisser séduire par les petites sommes que les acheteurs viennent nous remettre. Ils viennent prendre vos terrains en vous remettant des miettes. Mais, quand vous finissez de revendre vos terrains, combien reviendront à vos petits fils ? Ce sera alors triste lorsqu’ils apprendront que ces terrains appartenaient à leurs grands-pères’’

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire