Les commissaires de la CENI (commission électorale nationale indépendante) et la délégation de l’union européenne se sont rencontrés ce jeudi. En toile de fond, les élections en 2015.

Au cours de la rencontre, la délégation de l’union européenne s’est montrée disponible. Elle a réaffirmé son engagement à accompagner les acteurs du processus électoral. « Un calendrier électoral qui
s’annonce cette année. On a aussi l’ouverture de la part des autorités pour qu’il y ait une participation de la communauté internationale, de financements des élections. La Guinée est dans une situation de crise
financière à cause de l’épidémie d’Ebola, c’est aussi une raison pour que la communauté internationale finance les élections » a affirmé Gerardus GIELEN, chef de la délégation de l’union européenne.

L’union européenne veut renforcer la capacité des acteurs du processus « Nous sommes de nouveau,  indique-t-il disposés à déployer cette année une mission d’observation  électorale en République de Guinée. »

En prélude de la présidentielle, le climat politique est délétère. Mais Gerardus GIELEN  estime qu’il est important que les élections se passent bien cette année : «Je pense qu’on doit lancer un appel à tous les décideurs influents pour que tout le monde aille au maximum vers le dialogue. »  Le calendrier électoral n’est pas défini pour l’instant, tous les acteurs du processus électoral s’activent.

JB.