Les autorités continuent leurs actions pour le démantèlement des réseaux de trafique de drogue à Conakry. Dans un reportage diffusé à la télévision nationale, hier, les services de l’office central antidrogue, ont présenté à la presse trois présumés trafiquants de drogue, de type Kush, une substance très dangereuse fabriquée en Sierra Leone et qui aurait déjà tué plusieurs consommateurs.

Il s’agit de deux ressortissants Léonais, dont une femme et d’un Guinéen.

Selon Aboulaye Sangaré, directeur central adjoint de l’OCAD, cette saisie de plus  » de 1395 grammes de Kush a été faite à Kaloum et à Boussoura ».

Avant de faire constater le danger de ladite drogue : « Si un gramme de Kush peut tuer une personne, je vous laisse imaginer qu’est-ce que plus de 1395 grammes peuvent faire ».

Au micro des journalistes, la seule femme de la bande n’a pas nié les faits. « J’étais dans d’autres activités qui ne marchaient pas. C’est ainsi que je me suis engagée dans ce business. Je demande pardon aux autorités ».

Quant à l’un de ses complices, il a reconnu avoir été pris avec « 75 boules de Kush ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com