Depuis quelques jours, on constate une montée en flèche des cas positifs au coronavirus en République de Guinée. Face à cette situation qui inquiète la population, le chef de l’État a convoqué, ce vendredi 3 avril, l’ensemble des responsables du domaine sanitaire du pays.

Au cours de cette rencontre, le président Alpha Condé n’a pas caché son mécontentement de la gestion de cette crise par les autorités sanitaires du pays. Selon lui celle-ci manquent de détermination et de patriotisme dans la lutte.

Si on est en guerre, les uns tirent en face, d’autres à gauche et d’autres à droite, on n’ira nulle part

‘‘Vous devez considérer la lutte contre le coronavirus comme une guerre. Quand on est dans une guerre, tout le monde reste mobilisé comme un soldat. Il faut qu’on se dise franchement les vérités ce qui ne va pas, il n’y a ni d’ego, ni d’influence (…). Si on est en guerre, les uns tirent en face, d’autres à gauche et d’autres à droite, on n’ira nulle part’’, a déclaré Alpha Condé à l’entame de ses propos. 

« Vous savez bien, poursuit-il, qu’on n’avait pas beaucoup de cas, mais les deux derniers vols nous ont causé des cas (…). Maintenant je veux qu’on se parle franchement, parce que pour le moment ça ne va pas, il y a trop de distensions en votre sein. Et on ne peut pas aller en guerre s’il y a des distensions, tout le monde doit marcher du même pas, mais ce n’est pas le cas actuellement’’. 

Moi j’ai la responsabilité devant le peuple

Avant d’ajouter : ‘‘Moi j’ai la responsabilité devant le peuple. Si ça ne va pas, c’est moi qui vais payer, si ça va le peuple sera content. La victoire à beaucoup de pères, seule la défaite est orpheline. Si ça va, tout le monde dira c’est nous, mais si ça ne va pas, tout le monde dira c’est le président.’’

Pour le chef de l’État, ‘‘la Guinée avait toutes les chances de résister, mais malheureusement on est en train d’aller à la catastrophe et moi je n’accepterais pas ça. Je ne vais pas m’asseoir et vous regardez, parce que c’est moi qui ai été élu par le peuple, c’est moi qui suis responsable de sa vie. Je ne vais pas accepter que vous médecins dont le rôle est celui de soigner les populations, ne le soit pas. Donc vous allez vous organiser mieux et qu’il y ait une équipe pluridisciplinaire’’.

Soyez patriotes et déterminés

‘‘Il faut que vous acceptez de travailler ensemble, on ne gagne pas une guerre désunis ; on ne gagne pas une guerre parce qu’on a les plus grands moyens. On gagne une guerre parce qu’on est déterminé. Alors soyez patriotes et soyez déterminés. Ne voyez que l’intérêt du peuple de Guinée’’, a-t-il conseillé.

Pas des malades à deux étoiles ou quatre étoiles, tous les Guinéens sont égaux devant la maladie 

Pour finir, le président a énuméré quelques dispositions que l’État est prêt prendre dans le cadre de cette lutte : ‘‘Nous nous allons faire notre possible pour augmenter le nombre du personnel. Si l’hôpital Donka ne suffit pas, nous sommes prêts à prendre l’hôtel Honomo.’’ Avant de souligner : ‘‘mais je ne veux pas non plus qu’on nous accuse de deux poids deux mesures. C’est-à-dire que certaines personnes sont mieux traitées que d’autres. Ce ne sont pas des malades à deux étoiles ou quatre étoiles, tous les Guinéens sont égaux devant la maladie.’’ 

À notre qu’au terme de cette rencontre, chacun des responsables sanitaires a juré de s’impliquer désormais à fond dans la lutte contre le COVID-19. 

 Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. President Alpha Condé avec sa naive crédulité légendaire ,toujours égal à lui-même!
    Il faut bien être lui pour croire que des cadres qui malhonnêtes et totalement inconscients peuvent changer de nature pour devenir patriotes,honnêtes et totalement répulsifs à l’intérêt personnel.
    Non M.le président,pourri restera un pourri pour toute sa vie! Donc,pour sauver un maximum de vie guinéenne, il faut les dégommer sans attendre.Parce qu’au finish,vous et vous seul endosserez toutes les responsabilités de leurs tares et malices congénitales.
    Wallahi monsieur le président, votre facilité itérative en quoi à l’alchimie qui permettrait à des anti-particules d’acquérir les mêmes caractéristiques qu’une particule et de coexister dans le même espace , commence à frôler le non-sens!Car une chose et son contraire ne peuvent pas exister au même moment et au même instant,pour tout le respect que je vous dois.
    Bref, le seul principe cardinal qui devrait être celui de votre gouvernance: la tolérance zéro aux règles et aux valeurs éthiques.Ainsi tous ces mal-formés et malhonnêtes essaieront tout au moins de se redresser temporellement et marcheront sur leurs jambes,j’en suis sûr.
    S’il vous plait arrêtez d’accepter qu’on vous caricature en « le dieu tout-clément » qui pardonne mêmes les forfaitures les plus inhumaines comme se servir de la mort d’autrui pour s’enrichir!
    Qu’Allah sauve la Guinée

Comments are closed.