Pierre Kolié, substitut du procureur de la République

Sur initiative du procureur général près la cour d’appel de Conakry, une équipe mixte de gendarmes et policiers a procédé à une  fouille systématique à la maison centrale de Labé, ce vendredi 27 mai 2022, a constaté un reporter de Guinee7.com sur place.

Ce Jeudi à l’occasion d’un contrôle qu’il a effectué à la maison centrale de Conakry, le procureur général près la cour d’appel de Conakry, Alphonse Charles Wright a annoncé qu’une fouille systématique sera effectuée dans toutes les maisons d’arrêt  du ressort de la cour d’appel de Conakry. C’est dans cette optique, que le tribunal de première instance de Labé a réquisitionné des gendarmes et policiers pour exécuter la décision.  Après une fouille qui a duré près de 3 heures, ce sont 10 téléphones portables, des cuillères, des lames et des clous  qui ont été retrouvés. « Nous avons organisé cette fouille, dans le cadre de ce que le procureur général près la cour d’appel de Conakry a initié. Comme il l’a dit, et c’est un constat réel, en période hivernale, il y a un risque d’évasions, parce que quand il y a des pluies diluviennes, ce sont ces moments où les détenus profitent pour enlever les tôles, percer les murs et s’en aller et donc, il est nécessaire pour nous de pouvoir fouiller toutes les cales, voir est ce qu’il n’y a pas d’instruments qui puissent aider les détenus à s’évader. Heureusement pour nous, au niveau de la prison de Labé, je peux dire qu’il n’y a pas péril en la demeure. Nous avons procédé à cette fouille, rien de grave n’a été retrouvé, seulement une dizaine de téléphones, cinq chargeurs, des cuillères que nous estimons que les détenus utilisent pour manger et des lames qu’il faut craindre », a expliqué à la sortie de la fouille,  Pierre Kolié, substitut du procureur de la République,  près le tribunal de première instance de Labé.

Sam Samoura pour Guinee7.com