L’information fait le tour des réseaux sociaux depuis la nuit d’hier samedi et suscite une grave indignation. L’annonce a été notamment faite par l’ONG « Mon enfant ma vie ».

La jeune femme qui aurait été « violée et charcutée » par trois hommes présentés comme des médecins a finalement rendu l’âme en Tunisie, après une septième intervention chirurgicale, qui devait réparer le mal fait par ses présumés violeurs.

C’est au mois d’octobre que le Guinéen a découvert avec stupéfaction et révolte cette triste histoire. Le colonel Mamadi Doumbouya, président de la Transition avait même effectué une visite à son chevet à l’hôpital Igance Deen.

De nombreux internautes demandent justice. L’ancienne ministre des Finances, Malado Kaba, sur Tweeter invite les gens à signer une pétition pour réclamer justice.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com