Selon un membre de sa famille, Mamadi Kaba, 26 ans, résidant au quartier Kobaya, dans la commune de Ratoma, aurait été agressé, mercredi dernier, par des manifestants, etc., et a perdu l’usage de son œil gauche.  

L’acte se serait produit à Lambayi sur la T4 (transversale N°4) aux environs de 19 h, pendant que la victime, jeune sortant d’université, revenait du port automne de Conakry (Kaloum), où il s’était rendu depuis le matin, pour chercher de l’emploi. 

Selon les explications de Soufiane Dabo, « mon jeune frère en quittant le Port, a été déposé à Sangoyah par un de ses amis qui a une moto. De là, il s’est embarqué dans un taxi pour Kobaya (…). Mais arrivé au niveau du carrefour KAALE, entre le rondpoint ENCO5 et le carrefour canadien, le taximan a dit qu’il ne continue plus, à cause de la pagaille devant. Il a donc débarqué tous les passagers ». 

« Ils étaient au nombre de trois personnes. Et ils ont décidé de continuer le chemin à pied, dans l’espoir de rencontrer des gendarmes… Malheureusement, c’est des manifestants qui sont sortis devant eux et ils ont commencé à les frapper. C’est ainsi que lui (Mamadi Kaba) a pris la fuite, ils l’ont pourchassé ; ils l’ont pris et ils ont continué à lui rouer de coups. Entre-temps, il (Mamadi Kaba) dit qu’on lui a dit ceci : si tu dis que c’est nous qui t’avons frappé, nous allons te tuer. Il faut dire que c’est les gendarmes…” » a-t-il ajouté.

Parlant des conséquences de cette bastonnade sur son jeune frère, Soufiane Dabo a fait savoir : « à l’heure où je vous parle, Mamadi Kaba ne voit plus avec son œil gauche. Parce que la même nuit où il a été attaqué, je l’ai accompagné à l’hôpital Donka et Ignace Deen, les médecins ont dit qu’il ne pourra plus jamais voir avec son œil gauche (…). Mais il doit néanmoins subir une opération, pour ça on nous a demandé 2 millions GNF et on a déjà versé cette somme. » 

À rappeler que l’appel à manifester le mercredi 19 février dernier, a été fait par le FNDC (Front Nationale pour la Défense de Constitution), sans autorisation.  

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités