Ce lundi 13 janvier 2020, les responsables du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) ont demandé à leurs militants d’entamer une « désobéissance civile » sur toute l’étendue du territoire national.  Contacté par nos confrères de Lynx FM vers 11h, l’honorable Amadou Damaro Camara du parti présidentiel soutient qu’: »Ils ont déjà échoué parce que  je suis déjà dans mon bureau avec plusieurs visiteurs ».

Pour Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel à l’Assemblée nationale, « Ceux qui sont restés aujourd’hui à la maison, ne sont pas restés par solidarité au FNDC, mais de peur des loubards de casser leurs véhicules. Moi je crois que le peuple conscient appréciera le comportement des uns et les autres et personne, aucun Guinéen conscient ne souhaite la guerre en Guinée, ne souhaite la chienlit en Guinée, ne souhaite des troubles en Guinée. Alors je crois que le peuple l’appréciera ».  

Qu’est-ce que vous proposez aujourd’hui pour sortir de cette crise ? « Il n’y a pas de crise. Nous, nous disons posons la question au peuple ; c’est un droit de dire je ne participe pas. Mais c’est un acte de rébellion de dire non seulement je ne participe pas mais personne d’autre ne participera. Alors, nous nous irons aux élections sauf avis contraire de la cour constitutionnelle ; nous, nous irons aux élections le 16 février. Je les déjà dit avec ou sans l’opposition, on aimerait bien qu’elle soit là, (…) », a répondu Damaro Camara.

Parlant de l’impact de cette journée à l’intérieur du pays, l’honorable Damaro Camara dira qu' »en Haute Guinée et en Guinée forestière, ils ne savent pas un appel du FNDC à des manifestations’’.

« Ils ont dit que le pays sera en chienlit aussi longtemps que nous serons au pouvoir, moi je ne croyais pas qu’à 11h, on serait encore au pouvoir d’après les appels des oiseaux de mauvais augures. Apparemment nous sommes là encore », a conclu le chef de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199