Dalein se dirige vers Bambéto (photo de Binani Bah de guineeinfos)

 

L’opposition guinéenne avec tambours et trompettes a annoncé des manifestations dans toutes les communes de Conakry, ce lundi. A 11h, force est de reconnaitre que seul l’axe Hamdallahi-Bambéto-Coza (le fief de l’opposition) est paralysé. Un heurt a éclaté entre jeunes manifestants et forces de l’ordre à la hauteur de Niari Wada (entre Hamdallahi et Bambéto).

De ces accrochages, certains témoins parlent des blessés dont un grièvement parmi des jeunes manifestants. L’UFDG sur son compte Twitter annonce une victime de la manifestation: Alpha Oumar Bah, conducteur de Taximoto, qui serait actuellement dans le coma.

On signale aussi des incidents mineurs à Matam aux alentours du siège de Sidya Touré.

Pour le moment des instigateurs de la marche non autorisée,  seul Cellou Dalein Diallo a été vu sur le terrain vers Bambéto.  Sidya Touré, est invisible pour le moment sur le terrain. « Ils jettent les jeunes dans la gueule du loup ; et restent terrés dans leurs maisons, sous les clims, pendant que ces jeunes se font tabasser par les forces de l’ordre », commente un membre du parti au pouvoir.

Dans la presse, Cellou Dalein a dénoncé : « Une répression sauvage s’est abattue sur les marcheurs de Matam, ils ont pulvérisé le siège de l’UFR de gaz lacrymogène, il y a une répression sauvage comme d’habitude sur le terrain. Les forces de l’ordre ont tiré sur un jeune au ventre ; les gendarmes n’ont pas voulu que les marcheurs reprennent la victime pour l’envoyer à l’hôpital, ce sont eux-mêmes qui se sont chargés du transport de la victime. On ne sait pas si le jeune est vivant ou mort.»

En tous les cas, le Colonel Bafoué de la police nationale a déclaré sur les antennes d’une radio de la place: « nous n’accepterons pas de troubles à l’ordre public, surtout qu’ils disent qu’ils n’ont pas déposée de demande. Nous allons imposer la loi avec les armes conventionnelles, nous sommes formés pour ça… »

Bily Camara