Les leaders du front national pour la défense de la constitution (FNDC) se sont réunis en plénière, ce vendredi 3 juillet 2020. A l’issue de cette rencontre ils ont décidé de reporter la marche initialement prévu le 8 juillet, pour le 20 juillet prochain.

« Le FNDC appelle le peuple de Guinée et toutes les forces vives de la nation, à une manifestation sans précédent le 20 juillet 2020 pour exiger le départ de M. Alpha CONDE en vue de rétablir l’ordre constitutionnel », a lancé Abdourahamane Sano, coordinateur national du mouvement avant d’ajouter que : « le FNDC met en garde une fois encore les responsables des forces de défense et de sécurité qu’il ne tolèrera aucun abus contre les citoyens. »

Le front justifie cette marche par :

« La crise institutionnelle due à la démission, à  l’illégalité et à l’illégitimité des institutions  (Assemblée nationale, CENI, Cour constitutionnelle, etc.)

2. Le parjure commis par M. Alpha CONDE en violant la constitution de Mai 2010 sur laquelle il a juré par deux fois de respecter et de faire respecter.

3. Le refus délibéré de la mise en place de la Haute Cour de Justice, seule juridiction devant laquelle M. Alpha CONDE est censé être jugé pour cette haute trahison. 

4. L’obstination de M. Alpha Condé de rester au pouvoir par la force des armes en assassinant des citoyens guinéens. »

Il faut noter que les mairies de Matoto, Matam et Kaloum n’avaient pas autorisé la marche qui était prévue le 8 juillet 2020.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199