Cellou Dalein et Sidya Touré jouent au qui perd gagne. Ils avaient voulu une marée humaine dans les rues notamment de Conakry. Les Conakryka se sont montrés très élégants en restant à la maison et laisser la rue à des gamins qui, comme d’habitude ont mis le feu aux pneus sur les artères principales de la route qui traverse le fief du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo.

Au finish, officiellement, 2 morts au compteur macabre ; la presse relayant le bilan de l’opposition radicale, parle de quatre morts. Tout ça pour une manifestation programmée sans objectif réellement défini. C’est contre le référendum constitutionnel ? Contre un éventuel 3 ème mandat (jamais annoncé par Alpha Condé) ? Pour les législatives propres (le processus est en cours avec la participation de l’opposition) ?

La ‘‘manifestation’’ du FNDC de ce lundi a tout de même eu l’avantage de démontrer que le mouvement est animé par des leaders d’opinion (très actifs sur les réseaux sociaux) mais loin de représenter la majorité. Celle-ci silencieuse est préoccupée par la gestion du quotidien rendu difficile par la vieille baderne de la politique.

Des hommes sans grand scrupule qui mettent le feu à la maison et s’en vont jouer aux belottes sous le manguier et après, ou s’installent confortablement dans leurs maisons détournées au peuple pour faire des interviews bilan dans lesquelles ils demandent à leurs partisans de rebelotter. Quel cynisme !

Publicités

Laisser un commentaire