Ayant pris part à la réunion du FNDC, ce lundi, au sortir de laquelle la date du 14 octobre prochain a été annoncée pour le début des manifestations de rue contre le projet d’un troisième mandat d’Alpha Condé à la magistrature suprême de la Guinée, le président de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée) et chef de file de l’opposition guinéenne, a affirmé que sa structure est disposée à tout sacrifice, « pour que la Guinée vive dans une vraie démocratie ».

Après avoir souligné que « dans ce combat, il n’y a aucun doute ; nous sommes avec tous les Guinéens honnêtes, épris de paix, de justice et de démocratie. Nous sommes avec la communauté internationale, dont certains membres se sont exprimés contre le changement ou le tripatouillage de la constitution. Nous sommes soutenus, nous devons résister, il s’agit de défendre des valeurs auxquelles est particulièrement attaché notre pays… » Cellou Dalein Diallo a fait entendre ceci : « Nous ne devons pas accepter d’être intimidés ; nous nous battons pour nous-mêmes, pour les générations futures et pour notre pays que nous aimons tant.  Si ce combat demande des sacrifices, nous sommes disposés à les consentir, pour que la Guinée vive dans une vraie démocratie, pour qu’il y ait une réconciliation des Guinéens qu’Alpha Condé s’est évertué à diviser… »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités