Accompagné de ses partisans allés le rejoindre à son domicile, pour le conduire en grandes pompes à Cosa, lieu où il doit se retrouver avec ses pairs de l’opposition, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a marqué un petit temps lors de son passage au rond-point de Bellevue, afin de rencontrer le colonel Ansoumane Camara “Bafoé”, directeur national des unités d’intervention de la police nationale, avec qui il a échangé des paroles d’apaisement et de fraternité, de part et d’autre.

Sourire aux lèvres, le chef de file de l’opposition s’est exprimé en ces termes : « Je suis content de me retrouver avec les policiers, avec le sourire, parce que nous sommes tous des frères. Nous sommes appelés à construire ce pays, promouvoir la fraternité, dans le respect de la loi bien entendu et les droits de chacun. Je souhaite que notre police soit plus républicaine. Elle commence à faire des pas de géant, dans ce statut-là, nous souhaitons que vous continuiez.

Il a promis, par ailleurs, que : “nous aussi, avec beaucoup de civisme, beaucoup de sens de responsabilité, nous allons exercer nos droits, en ayant à cœur de protéger la vie et la vie des Guinéens.”

En retour, le colonel Bafoé a, quant à lui, rétorqué dans la même ambiance joviale : “Je voudrais profiter de votre présence, depuis la marche du 2 jusqu’à maintenant, ce qui s’est passé, l’acte que vous continuez à faire a marqué les hommes et nous-mêmes. Je voudrais aussi que de l’autre côté, les autres comprennent, pour que cela puisse continuer. Aujourd’hui, vous êtes dans une marche autorisée, peut-être que demain l’autorité ne vous le permettra pas. Mais même si ce n’est pas autorisé, qu’il y aie des échanges comme ça. Ce qui va nous permettre d’éviter ce que nous avons connu par le passé. Je suis ravi de me retrouver avec mon grand-frère. Merci et nous sommes à votre disposition. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com