Quatre individus ont été pris ce mardi par la police centrale de Gbessia, à l’occasion de la marche appelée par le Front national pour la défense de la constitution. D’après Mohamed Elmi Bangoura, commissaire de police, commissaire central de Gbessia, ces individus ont été interpellés alors qu’ils caillassaient des voitures.

« Ce sont des éléments qu’on a pris à Concasseur. Ils étaient en train de caillasser les véhicules des citoyens sur la voie publique. A 4h du matin, un premier groupe est venu mettre le feu sous le pont. Nous avons dégagé la route, ils sont remonté vers Concasseur, ils ont recommencé à caillasser les véhicules des usagers. J’ai envoyé une équipe et on a pu interpeller ces quatre individus », a-t-il expliqué.

«Dès que leur audition finie, on va les mettre à la disposition de monsieur le procureur de la République », a-t-il ajouté.

Selon le commissaire, dans sa zone, le bilan à mi-journée est de « deux motos volées et trois voitures caillassées ».

Après avoir invité la population de Gbessia à maintenir le calme, ce commissaire a signalé qu’il compte bien faire régner l’ordre. « La force reste à la loi. En tout cas pour ma zone, personne ne va descendre sur la route pour inquiéter la population », a-t-il martelé.

Quelques mouvements rapidement maitrisés par les agents des forces de l’ordre (gendarmerie et police), ont été signalés dans plusieurs quartiers de Conakry. Aux environs de 12h, l’autoroute Fidèle castro était calme et la circulation fluide.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com