L’Alliance femme et media a procédé, jeudi á la Maison de la presse, au lancement du Master Class du prix Hadiatou Sow du journalisme. Ce prix qui récompense chaque année les meilleures femmes journalistes est à sa 7ème édition.

Nantenin Traoré, directrice Exécutive de l’Alliance femme et media ‘’AFEM’’ a campé l’évènement. « La mobilisation dont vous avez fait montre dans ce concours prouve à suffisance que la quête de l’excellence préoccupe les femmes de médias. Il faut cependant des initiatives de ce genre pour stimuler la créativité et l’ingéniosité. Pour cette 7e édition du prix, 33 candidatures toutes catégories confondues ont été enregistrées conformément à l’avis d’appel à candidature. Le jury présidé par Monsieur Ibrahima Sory Traoré qui a, au sein de son équipe des personnes indépendantes reconnues dans le métier et à la recherche de l’excellence journalistique, fera son travail pour nous présenter le résultat qui sera connu le 23 décembre 2023, à l’occasion d’une cérémonie officielle, le prix Hadiatou Sow du journaliste est décerné dans les catégories suivantes : presse écrite, radio, presse en ligne, télévision, caméra woman, technicienne radio, technicienne TV et photographe de presse », a-t-elle détaillé.

Ibrahima Sory Traoré, administrateur général du quotidien électronique guinee7.com, directeur général de Ndimba radio, président du Jury, a invité les participantes à s’investir pleinement durant ces trois jours de remise à niveau.

« Je suis heureux de constater que les organisatrices ont choisi la crème de ce métier pour aider nos consœurs. Ce Master class est une recommandation du jury. Parce que nous avons remarqué au cours des précédentes éditions qu’il y a un mélange de genres dans les articles, il y a une difficulté à choisir les angles. Si fait qu’il est arrivé des éditions où dans certaines catégories, Il n’y a pas eu de lauréate. Le prix  Hadiatou Sow est un prix d’excellence », a rappelé le président du Jury.

Amadou Diallo, ancien de la BBC, parlant aux noms des formateurs, s’est réjoui du fait que le Prix Hadiatou Sow « n’est pas fait pour décerner simplement des satisfécits, mais plutôt pour aider les journalistes à rehausser leur niveau et à développer les compétences ». Avant d’inviter les journalistes à avoir pour ADN la ponctualité.

Thierno Abdoul Barry pour guinee7.com