Les 13 nouveaux commissaires qui auront en main les destinées de la haute autorité de la communication, ont prêté serment ce lundi, devant la cour constitutionnelle à Conakry. Durant cet exercice constitutionnel (article 7), ces commissaires ont juré de remplir leur fonction en toute impartialité.

Ils se sont également engagés à être tenus au secret professionnel, à la confidentialité sur les faits et actes des renseignements dont ils auront connaissance.

À l’adresse des commissaires qui ont juré à tour de rôle, le président de la cour constitutionnelle, Mohamed Lamine Bangoura a rappelé que : « l’un des objectifs majeurs pour la justice constitutionnelle et par ailleurs pour l’institution en charge de régulation de la communication et de l’audiovisuel, est de relever le défi de la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. Dans un contexte tantôt tourmenté, tantôt acolyte avec les acteurs politiques et sociaux. Il est clair que les deux institutions ont une mission qui se recoupent dans le nouveau constitutionnalisme en Afrique, à savoir, le renforcement de la démocratie et l’État de droit et des droits et libertés.»

«Dorénavant, vous êtes investis d’une mission noble, mais complexe et difficile  qui consiste à garantir et à assurer essentiellement la liberté et la protection de la presse. Ainsi que tous les moyens de communication de masse(…)» a-t-il rajouté.

Quant au président de la HAC, Boubacar Yacine Diallo, il a estimé que les objectifs seront répertoriés pour l’atteinte des objectifs, après une concertation avec les membres de la HAC.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com