La crise qui couve depuis belle lurette entre neuf commissaires sur 11 à la présidente de la Haute Autorité de la Communication, Martine Condé, a éclaté ce samedi 26 mars. En effet, les commissaires frondeurs ont décidé de se débarrasser de leur présidente, ainsi que d’un autre commissaire qui serait un protégé de celle-ci. Du coup, ils ont désigné un président par intérim : M. Abdourahimi Bah, leur doyen d’âge, délégué du Conseil Supérieur de la Magistrature. Pour mieux comprendre cette crise, nous vous proposons ci-dessous des notes, lettres et autres documents y afférents.

avis de plénière

réponse avis de plénière

réponse à la réponse de la présidente de HAC

décision portant récusation de la présidente de la HAC

Lettre au ministre des Postes et Télécommunications

lettre au conseiller du président