Accusé par des commissaires issus de l’opposition de prendre des décisions unilatérales à la tête de l’institution en charge d’organiser les élections en République de Guinée, Me Salif Kébé, président de la CENI a réagi. C’était lors d’une conférence de presse qu’il a animée au cours de la semaine.

‘‘Je ne suis pas celui qui prend les décisions unilatérales, d’abord à la CENI ce n’est pas possible. Un président (…), tu ne peux pas prendre une décision unilatérale pour mener le processus. Et ça aussi c’est de l’inexpérience, dire ça seulement, ça démontre que vous ne connaissez pas’’, a déclaré Me Kébé à l’entame de ses propos.

Avant de poursuivre : ‘‘comment un président peut être au four et au moulin ? Même s’il a 5 têtes, il ne le peut pas… le plus grand ministère de la Guinée, c’est le MATD (ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation), la CENI est plus compliquée que le MATD. Dire qu’un président de la CENI quel qu’il soit, a pris des décisions unilatérales, cela ne fera pas une semaine que ça va exploser. Mais nous sommes là (à la CENI) il y a combien de temps ? Nous avons avancé sur combien de projets ?’’

Parlant de son mode de fonctionnement personnel, le président a précisé : ‘‘Moi en tout cas, ce n’est pas ma première qualité. Pour ceux qui me connaissent, ils savent que je ne suis pas unilatéraliste. Je suis de formation, avocat, je négocie toutes les questions. Même mes propres prérogatives contenues dans la loi, je les discute avec mes collègues avant de me lancer là-dans. Mais vous savez, quand vous souffrez de quelque chose et que vous en avez peur, vous accusez les autres de cette chose-là.’’

Mohamed Soumah pour Guinee7.com