Au cours de sa dernière sortie, le secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a, pour la énième fois, critiqué ouvertement et fait des révélations sur le rôle de certains membres du gouvernement dans la gestion de cette crise qui paralyse le secteur éducatif, depuis octobre 2018. Il s’agit notamment du ministre en charge de l’Éducation nationale, Mory Sangaré et du Premier ministre, Kassory Fofana.

Selon Aboubacar Soumah, en plus de l’indifférence de l’État face aux trois mois de grève observés par les enseignants, le ministre de l’Éducation nationale et l’Alphabétisation ne fait que mentir au président de la République, en donnant de fausses informations. « Il (Mory Sangar, Ndlr) a dit qu’en Guinée, il y a cours dans toutes préfectures sauf Télimélé, Boffa et Boké. Et il a demandé aux chefs d’établissements de remonter les résultats des compositions et les statistiques liées aux cours ; mais je me demande quelles statistiques ? Donc si tous ces résultats sont pris en compte par le gouvernement qui est resté indifférent jusqu’à maintenant, c’est que ce gouvernement aussi est complice », a-t-il révélé.

Le leader du SLECG a également réaffirmé sa volonté de ne plus baisser les bras quant aux droits et libertés des enseignants. Avant de faire entendre : « Les enseignants sont arrêtés, leurs salaires sont gelés et on tend vers la radiation ; on dirait que la grève n’est pas consacrée par la constitution. Et j’entends un Premier ministre dire que la loi autorise seulement trois mois, je crois qu’il doit réviser encore ses leçons de droit, qu’il relise encore la constitution guinéenne ».

Et de poursuivre : « Je demande au président de la République de ne pas nommer n’importe qui à un poste stratégique ; il faudrait au moins des cadres qui maîtrisent les textes régissant les relations sociales. Comment on peut nommer un Premier ministre qui ne maîtrise pas les textes afférents les relations sociales, qui ne maitrise pas les lois du pays? Un Premier ministre connu dans la gestion de ce pays et qui n’a pas laissé une bonne empreinte dans la gestion de ce pays. Aujourd’hui, il veut se faire passer pour un homme sain, alors que nous connaissons son passé, nous savons ce qu’il est en train de faire. Il a volé dans ce pays et est allé acheter la vignette pour ses enfants aux États-Unis, c’est connu par tout le monde… »

 

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire