Dans le cadre du festival international sur la migration, l’Organisation Internationale de Migration (OIM) –Guinée, a procédé à la projection d’un film intitulé “L’immigrant”. Ce film réalisé par Mamadou Bailo Bah, retrace le vécu de l’auteur sur la route de la Méditerranée. Cette présentation a eu lieu, ce vendredi 13 décembre 2019, à Conakry.

Le 25 janvier 2018, par l’aide de l’Organisation des nations unies chargée des migrations, Mamadou Bailo Bah retourne en Guinée. Et il décide de raconter son vécu sur la route de la Méditerranée à travers un film. Un projet qu’il a imaginé au cours de son passage dans différentes prisons de la Libye.

Dans le film de 48 mn, au début, le réalisateur le montre le village où l’idée d’aller en Europe envahit l’esprit des jeunes. “Tous tes amis sont en Europe ! Toi, tu es planqué ici ” ! sont entre autre les raisons qui poussent les jeunes à l’aventure. Et ils payent 2 000 euros (20 millions GNF) pour le voyage.

Ensuite arrivent des passeurs armés. Le migrant est assis à même le sol, dépouillé de tous ses biens avant d’embarquer dans un pick-up. Des scènes horribles n’y sont pas rares : exemple, un des jeunes candidats à l’émigration est froidement abattu devant tout le monde…

Après la projection du film, le réalisateur, Mamadou Bailo Bah, a expliqué : “J’ai fait ce film pour sensibiliser nos frères Africains et en dehors de l’Afrique même d’abandonner le chemin de l’immigration. Moi je trouve que ce n’est pas la solution, (…)”

De son côté, Mohamed Diallo, président de l’organisation guinéenne contre l’immigration irrégulière, une ONG créée par des migrants retournés, a soutenu que :”c’est un fait réel, c’est comme ça, ça se passe… ils ont montré qu’une petite partie. C’est comme si vous prenez une goutte d’eau dans l’océan Atlantique de son histoire à lui personne à plus forte raison les autres, imaginez il y a plus de 15 mille jeunes qui ont retourné. Le vrai parcours n’a même pas commencé dans le film.”

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités