Dans le but d’établir un certificat “Migration et ODD” (Objectifs de Développement Durable), un mémorandum d’entente a été signé, ce mardi, entre l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC) de Kountia et l’OIM (Organisation Internationale pour la Migration) basée en Guinée. Cette cérémonie de signature s’est tenue au siège de l’OIM Guinée, sis à Donka (Dixinn), en présence des représentants du ministère en charge de l’enseignement supérieur et de ceux de l’UNESCO qui, d’ailleurs, est associée à ce projet.

Il s’agit, en effet, d’un programme de formation qui vise à intéresser et spécialiser les acteurs des médias, de la société civile et les chercheurs sur la thématique migratoire et les opportunités existant en Guinée. S’étalant sur 6 mois, la formation concernera au total 25 étudiants ayant terminé le premier cycle après 2016, dans les domaines du journalisme, de la communication et autres matières des sciences sociales et humaines

Prenant la parole, Michael Osima, chargé des programmes à OIM Guinée, a fait savoir que « la thématique de la migration est vraiment complexe, donc il est important que nous ayons une compréhension de ce nom… La migration a pris une ampleur catastrophique dans le monde, en Afrique et en particulier en Guinée. Donc, il est nécessaire de renforcer les capacités des organes de médias et la société civile, pour qu’ils puissent mieux comprendre la thématique de la migration ».

En ce qui concerne le choix portant sur l’ISIC de Kountia, M. Osima a d’abord précisé que cette institution a de la compétence en la matière, avant d’ajouter : « Aujourd’hui, c’est eux (l’ISIC, Ndlr) et prochainement, ça peut être une autre institution. Le but c’est de donner l’opportunité à toutes les institutions d’avoir cette information sur la migration pour que les Guinéens puissent la comprendre. On espère qu’après ces 6 mois, les medias et la société civile vont avoir une compréhension holistique sur ce que veut dire la migration ».

De son côté, la directrice de l’ISIC de Kountia, Pr. Djénabou Barry, estime qu’ « il est question d’établir un cadre de coopération dans des domaines d’intérêt commun, promouvoir un traitement professionnel des questions de migration, pour des objectifs du développement durable ».

« Nous, cadres de l’ISIC, poursuit-elle, nous sommes concernés et sommes très fiers de ce partenariat. Nous espérons que ceci ne sera pas une finalité en soi, mais plutôt le point de départ pour une approche professionnelle des questions de migration. Donc si j’ose dire que c’est une innovation, l’ISIC est très fière de porter ce leadership ».

À noter que cette formation se déroulera, dans un premier temps, à travers des cours portant sur des modules tels que : “La migration et les ODD” ; “La gestion des migrations” etc. Ensuite, un stage avec une prise en charge pendant 3 mois, sera offert aux dix meilleurs étudiants, à travers une sélection finale.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici