C’est dans le district de Kamikolon, localité de Dapilon, à Boké, que le président de la République, Alpha Condé, a procédé, ce vendredi 29 mars, à la pose de la première pierre, donnant ainsi le lancement des travaux de construction du chemin de fer initié par la Société minière de Boké (SMB).

S’étalant sur 135 kilomètres, cette voie ferrée qui va relier le terminal de Dapilon du port de Boké, aux gisements de Santou et Houda, dans la préfecture de Télimélé, va être l’occasion pour le consortium SMB-Wining de construire sur tout son long, des infrastructures, dont des  ponts, gares et tunnels. Mais aussi de réaliser de part et d’autre de la voie, un corridor agricole.

Après s’être dit très heureux du lancement de ces travaux et félicité la SMB-Wining, le président Alpha Condé a réitéré son souhait de « création de groupements  d’intérêt économique de jeunes, afin qu’ils puissent participer au transport de la  bauxite. Les postes de directeur de ressources humaines doivent revenir aux Guinéens, car qui connait mieux les populations que les Guinéens ? Donc, tous les miniers, comme toutes les entreprises étrangères en Guinée, j’ai exigé que le directeur des ressources minières ainsi que le responsable chargé des rapports avec les communautés, parce qu’ils connaissent mieux les populations et leurs coutumes.  C’est même mieux pour faciliter les relations entre les miniers et populations. J’espère que toutes les sociétés vont rapidement passer à cet acte. Que la contournante soit construite pour diminuer les nuisances que les populations de Boké subissent, afin que les camions ne traversent pas la ville ».

Puis, il a invité le consortium à en faire toujours un peu plus.

A son tour, le commandant général du consortium, Sun Xinshun, consul honoraire de la Guinée à Singapour, a remercié tout le monde pour la participation à cet évènement qu’il a indiqué comme marquant « une étape clé du développement du consortium SMB-Wining »

Avant de poursuivre, par ailleurs que : « Le consortium SMB-Winning va poursuivre ses efforts, car nous savons, que nous avons le devoir de faire notre mieux pour contribuer au développement économique de la Guinée et au bien-être du peuple de Guinée. » Plus loin, il ajoute : « La construction de ce nouveau chemin de fer sera à nouveau garant pour une exportation encore plus stable de la bauxite guinéenne, et renforcera sa position sur le marché mondial. C’est un projet de grande envergure, qui souligne encore une fois, l’ambition du consortium SMB-Wining en Guinée et son amour pour ce beau pays et sa population. Ce réseau va non seulement accroitre les activités minières dans la région de Houda et de Santou, mais aussi marquer le début d’un réseau ferroviaire moderne en Guinée, voire en Afrique de l’ouest. Cette ligne ferroviaire, réduira la pollution et permettra d’économiser de l’énergie, c’est un projet durable et gagnant-gagnant, qui favorise la protection de l’environnement et qui témoigne des responsabilités sociales du consortium ».

Au nombre des projets futurs, il a listé entre autres : « Nous prévoyons aussi de construire très prochainement une usine d’alumine, dont la capacité annuelle pourra atteindre 1 million de tonnes. Tous ces projets nous nécessitent de former un grand nombre de talentsz et des experts en technique et en gestion ».

Quant au chef du département en charge des mines, Abdoulaye Magassouba, il a apprécié cette action, de laquelle il a dit que : « Notre pays continue sa marche à grand pas dans la mise en valeur de ses importantes ressources minérales au service du développement des autres secteurs de développement de l’économie. »

Plus loin, il a estimé qu’ « il est important de rappeler que la construction de la dernière voie de chemin de fer complète, allant d’une mine à un port en Guinée date de 1974, soit plus de 44 ans. La réalisation de ce  projet, répond donc aux orientations du chef de l’Etat, donnant la priorité à la construction des infrastructures ferroviaires, portuaires et à la transformation locale des produits miniers, pour poser les bases d’une véritable émergence de la Guinée. La  mise en exploitation de ce chemin de fer, permettra à la SMB de transporter en pleine capacité, 30 millions de tonnes de bauxite par an et confortera la position de la Guinée sur le marché mondial ».

Donnant les détails techniques, le ministre Magassouba a ajouté :  « Le chemin de fer dont la construction a été lancée aujourd’hui, contribuera significativement au développement durable de la Guinée… La construction de ce chemin de fer de plus de 130 kilomètres est prévue pour une durée de 3 ans, les investissements nécessaires pour la réalisation de cette ligne, l’acquisition du matériel ferroviaire, 24 locomotives et 1.440 wagons, sont estimés à 1,2 milliards de dollars US et seront assurés par les actionnaires du consortium. Plusieurs ponts et ponceaux, passages à niveau ainsi qu’un tunnel seront réalisés dans le cadre de la construction de ce chemin de fer. Il faut aussi noter que la convention ferroviaire conclue pour la réalisation de ce chemin de fer est de type BOT, d’une durée de 33 ans, au terme desquels l’infrastructure sera transférée en pleine propriété à l’Etat guinéen ».

Enfin, il a invité les populations à soutenir et accompagner les actions de la société et cette dernière à observer  la pleine application du contenu local.

Au nom des communautés locales, Ansoumane Zito Coumbassa, maire de la localité de Kolabounyi, a déclaré à l’endroit du président de la République :  « Nos citoyens, très émus par le sens profond de l’évènement, me chargent de vous exprimer leur sentiment de joie et de satisfaction », tout en indiquant que cette pose de première pierre comme une action qui « amorcera le développement socio-économique de notre pays en général et de la préfecture de Boké en particulier » qui, selon lui, aura entre autres conséquences positives  « des milliers d’emplois jeunes, réduire la pauvreté dans les communautés ».

A rappeler que dans un premier temps, l’usage de ce chemin de fer sera exclusivement réservé au transport de la bauxite du consortium SMB-Wining, avant de plus tard permettre à d’autres sociétés d’en bénéficier et enfin, il sera utilisé pour le transport des marchandises conventionnelles et de passagers.

Abbou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici