Winning Consortium Simandou (WCS) a posé ce mardi 6 octobre, la première pierre de son port de services à Mafèrinyah, dans le district de Sèguèlè, sur le bras de mer de Morbaya.

Cette activité présidée par le chef de cabinet du ministère des Mines, Ahmed Keita et les autorités locales, est le coup d’envoi des travaux de construction d’un port au compte du projet d’exploitation de la mine de fer de Simandou.

Le projet d’exploitation du minerai de Simandou évalué à environ 15 milliards de dollars, inclus également la construction d’une ligne de chemin de fer de plus de 600 Km qui va relier la côte aux blocs 1 et 2 de Simandou à Kérouané.

Pour Sun Xiu Shun, PDG de la société Winning Consortium Simandou, « le lancement du port de Morbaya, marque l’ouverture d’un nouveau chapitre du projet Simandou. Ceci revêt une signification importante».

Et d’expliquer : « Dans sa phase initiale, le port abritera le terminal de la voie de transport maritime du matériel et des équipements pour la construction des infrastructures minières et ferroviaires de la mine de Simandou. Dans un proche avenir, ce port deviendra l’ouverture sur le monde pour le transport des ressources minières et agricoles de la Guinée ; y compris pour la mine de fer de Simandou qui sera sa première raison d’être. A long terme, il pourrait se transformer en un port de libre-échange, diversifié et moderne, qui contribuera à la croissance économique de la région. »

Ensuite, après avoir dit sa gratitude à la Guinée et admiré la « persévérance et la détermination » du gouvernement et du peuple de Guinée face à la pandémie, il a assuré que « le Winning Consortium reste et restera toujours aux côtés du peuple guinéen. Et prêt à apporter au gouvernement et au peuple guinéen sa force dans cette lutte sanitaire. La pandémie ne peut pas enrailler le progrès du Winning consortium ni impacter l’avancement du projet Simandou ».

Considérant que l’ensemble des infrastructures constituent un levier puissant de développement économique et social, le chef de Cabinet, au nom de son ministre, a donné les chiffres en termes de retombées pour la Guinée.

« L’Etat dans la réalisation de ce projet, bénéficiera des avantages spécifiques à chaque étape de sa réalisation, notamment en termes d’emplois, d’achats locaux et de revenus. Et termes d’emplois, le projet créera plus de 30 mille emplois directs en phase de construction et 10 mille pendant la phase d’exploitation. En ce qui concerne les emplois indirects, ils pourront atteindre 65 mille en phase de construction et 20 mille en phase d’exploitation. Sur la base des hypothèses retenues, les revenus directs de l’Etat sont estimés à 15, 5 milliards de dollars sur les 25 ans de durée de la convention », a indiqué Ahmed Keita.

Par ailleurs, il a invité « les braves populations de Forécariah, surtout les femmes et les jeunes à soutenir la mise en œuvre des activités de ce projet, dans vos localités respectives, car ça sera dans un futur proche, un projet déterminant pour l’accélération du dévouement de votre préfecture et de la Guinée en général».

Au nom de l’ensemble des citoyens de Forécariah, Moustapha Touré, sous-préfet de Maferinyah a rappelé les faits. « L’évènement qui nous réunit en cet instant, nous le savons tous, est d’une portée socioéconomique qui n’est plus à démontrer. Permettez-moi de vous remercier pour le choix porté sur notre préfecture pour abriter le port de ce méga projet minier », s’est-il réjoui.

Avant d’engager les autorités locales et les populations « à préserver jalousement les actes majeurs que vous continuez à poser en faveur de la prospérité de notre pays en général et de Forécariah en particulier ».

A rappeler que la convention sur la concession minière entre la Guinée et le consortium SMB-Winning a été signée en juin 2020.  

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com