C’est ce mardi 16 janvier que s’est déroulée, dans la salle des banquets du ministère de la Défense nationale, la cérémonie de passation de témoin entre le directeur sortant de la tête de la Direction de l’information et des relations publique des armées (DIRPA), Louis Auguste Leroy, en poste depuis 3 ans, et celui entrant, Aladji Cellou Camara, en présence de plusieurs officiers de l’armée guinéenne, et de hauts cadres de l’Etat, notamment, le ministre d’Etat, conseiller personnel du président de la République, Tibou Kamara.

Cette cérémonie a été présidée par l’inspecteur général des forces armées, le Général de Brigade, Alpha Ousmane Diallo, qui dans son allocution, a signalé que « la nomination des cadres civils à des postes de responsabilité relève du droit constitutionnel de M. le Président de la République, et lui confère un pouvoir discrétionnaire que consacrent les articles 46 et 47 de la Loi fondamentale. Ainsi, cet acte du pouvoir central qui fait l’objet de la présente cérémonie, s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la réforme du secteur de la sécurité, exécutée par M. le Président de la République, conformément à son engagement devant le peuple de Guinée, pour l’avènement d’une armée républicaine ».

Poursuivant plus loin, l’officier affirme : « En 2014, on parierait sur l’avènement  des cadres civils dans les instances de direction du ministère de la Défense nationale, tant les réticences et les pesanteurs étaient nombreuses, mais aujourd’hui, force est de constater l’apport inestimable de ces compétences dans les activités quotidiennes du ministère de la Défense. Oui, les forces armées guinéennes saluent et encouragent cette forme de coopération civilo-milliaire ».

Quant à lui, le directeur entrant, Aladji Cellou Camara, n’a pas manqué de remercier le président de la République, son ministre de tutelle, mais aussi d’adresser toute sa reconnaissance à Aboubacar Sylla, propriétaire du journal ‘’L’Indépendant’’, qui, selon lui, « lui a permis », en le recueillant comme reporter, d’arriver là où il en est à ce jour : « Je voudrais exprimer, toute ma gratitude sincère au président de la République de la République, le Pr Alpha Condé ainsi qu’au ministre de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, pour la confiance placée en ma très modeste personne ».

Conscient, il a avoué : « Je sais évidemment que mille défis nous attendent ; nous allons faire en sorte de les relever en préservant les acquis, comme monsieur le directeur sortant vient de le dire, mais en changeant ce qui est à changer dans notre façon de faire, et en nous ouvrant aux critiques et suggestions positives. Pour cela, nous devons avoir à l’esprit, chers collaborateurs, qu’individuellement, nous seuls, nous ne pouvons rien faire de grand, nous devons associer les autres, notamment nos confrères des autres organes de presse, créer une relation apaisée avec les médias, pour qu’ils contribuent à véhiculer une image positive de nos armées dans l’opinion ; car nous devons grandir nos armées, elles le méritent. Je compte donc sur l’engagement de chacune et de chacun, pour honorer encore une fois la confiance placée en nous », a-t-il dit à l’intention de ses collaborateurs.

A son tour, le directeur sortant, Louis Auguste Leroy, s’est dit être entièrement à la disposition de l’armée guinéenne, et souhaiter en même temps bon vent à la nouvelle équipe, tout en disant : « Je tiens avant tout à faire une nouvelle fois la révérence au chef des armées, le Pr Alpha Condé, pour le remercier avec ferveur et sincérité de m’avoir nommé et gardé pendant près de 3 ans au poste combien important de directeur de l’information et des relations publiques des armées ».

Enfin s’adressant à l’armée avec laquelle il a collaboré : « Je vous félicite d’avoir suivi les mutations dont le programme de la réforme du secteur de la sécurité à impacté l’armée selon la volonté et les directives du chef de l’Etat, chef des armées, le Pr Alpha Condé. Vous comptez parmi les meilleurs ; là ou d’autres sont comme de petits soldats de plomb, l’armée guinéenne est ainsi une chance pour la Guinée. C’est pourquoi, je souhaite qu’elle marche et avance dans le progrès envisagé ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com