L’opposition dite républicaine dirigée par Cellou Dalein Diallo a réaffirmé son désaccord total pour une éventuelle modification ou un changement de la constitution en Guinée. Elle l’a fait savoir, ce jeudi, à la sortie d’une plénière qui s’est tenue au QG de l’UFDG, à Hamdallaye-CBG.

Selon Cellou Dalein Diallo qui faisait office de porte-parole du jour, « l’opposition républicaine a réaffirmé son opposition catégorique à toute modification et à tout remplacement de la constitution actuelle à l’effet d’octroyer à Monsieur Alpha Condé un troisième mandat. Cette constitution a été obtenue de haute lutte. Vous vous souvenez qu’il y a eu les événements du 28 septembre, il y a d’autres luttes qui ont été menées pour qu’on se dote d’une constitution permettant l’alternance et nous avons obtenu cette constitution qui est formelle en ce qui concerne le nombre et la durée de mandat, parce qu’elle stipule que le nombre et la durée de mandat ne peuvent faire l’objet de modification. Cette disposition est renforcée, parce qu’il est indiqué dans la constitution que nul ne peut faire plus de deux mandats, consécutifs ou non ».

Pour lui, si le président de la République tente de modifier la constitution, cela constitue un parjure. « C’est cette constitution qui a permis à Monsieur Alpha Condé d’accéder au pouvoir ; c’est sur elle qu’il a prêté serment et ce serment dit qu’il jure de respecter et de faire respecter la constitution. C’est un parjure de sa part (Alpha Condé, Ndlr), de vouloir modifier cette constitution pour s’octroyer une présidence à vie ».

Pour empêcher toute modification ou une nouvelle constitution, Cellou Dalein Diallo annonce que : « Nous avons décidé, dans le cadre de ce combat, d’insérer toutes nos actions dans celles du Front national pour la défense de la constitution, et à cet égard, nous allons lancer un appel à toutes nos structures dans les préfectures de l’intérieur et dans les pays étrangers, de se mettre ensemble pour créer des sections locales du Front national pour la défense de la constitution ».

« Il compte sur deux outils, le premier, c’est la corruption. Ils ont ramassé beaucoup d’argent qu’ils distribuent pour financer des manifestations tendant à faire croire à l’opinion internationale que les Guinéens veulent d’un troisième mandat. L’autre outil sur lequel il compte, c’est la répression, mais il se trompe, les forces de défense et de sécurité sont constituées de Guinéens qui auront le souci, j’en suis convaincu, de faire de la Guinée une république où la constitution et les lois sont respectées. Dans tous les cas, le peuple de Guinée sera debout comme un seul homme pour dire non à cette velléité anti-constitutionnelle de Monsieur Alpha Condé », a renchéri le chef de file de l’opposition guinéenne.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire