Beaucoup le connaissent comme ‘‘juriste analyste politique’’, généralement très acerbe à l’égard du régime Alpha Condé. C’est à croire qu’il ne partage pas un pan du pouvoir actuel. Mohamed Camara, c’est de lui qu’il s’agit, est, depuis le 7 juillet dernier, directeur adjoint des Affaires consulaires et juridiques du ministère des Affaires Etrangères. Il était précédemment directeur adjoint Afrique, Asie, Moyen Orient.

« La promotion dans l’administration publique de ce jeune cadre très critique dans les médias à l’égard du Pr Alpha Condé et de son gouvernement est une preuve que notre président est un bâtisseur, qu’il est un homme ouvert d’esprit, un vrai démocrate », commente un jeune cadre du parti au pouvoir. Qui ajoute que son leader de président est différent de Cellou Dalein Diallo qui, ne « supportant pas les critiques a chassé Bah Oury de l’UFDG ».

Aziz Sylla pour guinee7.com

Publicités

5 Commentaires

  1. je lu beaucoup votre jornal;mais ce que je vous demande cest davoir une position neutre entre les partis politiques. tous ces opposants ne cherchent que leur interet sur la population guineenne. a commencer par cellou alpha et autres.

  2. je lu beaucoup votre jornal;mais ce que je vous demande cest davoir une position neutre entre les partis politiques. tous ces opposants ne cherchent que leur interet sur la population guineenne. a commencer par cellou alpha et autres.

  3. Etonnant quand meme, car je ne savais que Mr Camara est un haut cadre de l’administration nationale, vu ses positions assez critiques de certaines decisions du pouvoir. Je me souviens qu’il avait sonne sur l’alarme lorsque le Pr Alpha Conde avait omis une PHRASE IMPORTANTE de la prestation de serment, qui d’ailleurs fut rectifiee quelques semaines apres la premiere ceremonie. Mr Camara me semble etre un cadre impartial guide par le sens du service a la nation en jouant independamment son role de commis de l’Etat. Un tres bon exemple a suivre pour tous cadres Guineens.

Laisser un commentaire