Le 24 février dernier, sur nos pages, Mohamed Lamine Kaba, président du parti des Forces intègres pour la démocratie et la liberté (FIDEL), parti d’opposant, a chargé le directeur de l’ARPT et a dénoncé un détournement de plus de 144 milliards à l’Autorité de régulation des postes et télécommunications. Nous avons voulu savoir davantage en menant notre enquête près de l’ARPT. Ici notre interlocuteur n’est autre que le directeur général, Moustapha Mamy Diaby qui répond point par point aux accusations.

1- Pour le détournement 

Peut-être que M. Kaba ne sait pas que les comptes de l’ARPT sont domiciliés à la Banque centrale et que tout le monde peut y avoir accès. Il lui aurait suffi d’aller prendre la bonne information (relevé de compte).

2- Nombre de travailleurs

Aujourd’hui il y a 65 travailleurs à l’ARPT.

3- Le restaurant

La gestion de la cantine est ouverte à la concurrence. Ce sont les représentants du personnel qui discutent avec les prétendants.

4- Site internet

Soit M. Kaba ne sait pas que le site internet de l’ARPT est: www.arpt.gov.gn  ou bien il ne sait pas surfer sur internet.

5- Journal

L’ARPT publie chaque trimestre les données statistiques du secteur des TIC en Guinée, sur son site internet. L’ARPT publie chaque année un rapport en format papier avec une large diffusion.

6- L’école de Kipé

Soit M. Kaba ne connaît pas où se trouve l’école gérée par l’ARPT ou bien il est juste menteur. Cette école n’est pas une école de la Guinée, c’est une antenne délocalisée de l’ESMT de Dakar. Elle fonctionne.

Aziz Sylla

 

Publicités