Alassane Sylla alias King Alasko s’est produit, ce dimanche 14 février, sur l’esplanade du Palais du peuple, à l’occasion de la sortie de son tout premier album dénommé  « Allah Nou Walli ».

Avant sa montée sur scène, la chance a été donnée à de nombreux artistes en herbe de prouver leur talent.

Tout de blanc vêtu, comme pour prouver son innocence, King Alasko est monté sur scène sous le standing ovation d’une foule de “youth”, qui l’ont longtemps attendu, comme nous le disait, il y a quelques jours, l’artiste lui-même.

Enchainant des rythmes, King Alasko a égayé son public venu en grand nombre pour le baptême de cet album.

Sur scène, il a été par moments interrompu par ses aînés et amis, notamment, Tamsir, Instinct Killer, Sosodef, Balla Moussa, MC Fresh, Gnamakalah…, tous venus le soutenir et lui rendre hommage.

C’est par les deux chansons phares de l’album, à savoir Yètèkan et Kobolé, que cet artiste, qui fait sans doute son entrée dans la cour des grands, a fini une prestation que des fan’s ont jugé réussie.

Au sortir de ce spectacle, David Léno, l’un des fan’s de l’artiste encore dans l’effervescence, nous a confié ses sentiments.  « C’était le spectacle à ne pas manquer. Même si j’allais épargner de l’argent toute l’année, je devais être là. Je jure que le petit-là, il est bon. Il l’a encore montré. Je sais que je vais marcher jusqu’à chez moi, parce qu’il n’y a pas de voiture. Mais je rentre content. Alasko est le meilleur », a-t-il crié à notre micro.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.